samedi , 21 octobre 2017
Accueil / ANIMAUX / Emmanuel Macron : l’affront fait aux protecteurs des animaux

Emmanuel Macron : l’affront fait aux protecteurs des animaux

Le candidat à la Présidentielle Emmanuel Macron s’attire les foudres des associations de protection animale en méprisant clairement leur travail face aux représentants de la FNSEA.

« Si quelqu’un est malheureux lorsqu’il y a un problème de bien-être animal, c’est l’éleveur le premier (…) C’est lui qui pleure quand un animal meurt. Ce n’est pas les gens qui sont dans des associations ou dans des bureaux », a déclaré Emmanuel Macron  au congrès de la FNSEA, principal syndicat agricole. Une citation qui marque clairement le mépris affiché du candidat d’En Marche! pour les associations de protection animale qui se battent au quotidien pour défendre les animaux en souffrance.

UN MÉPRIS MANIFESTE

Ces organisations n’ont d’ailleurs pas tardé à répliquer : « Votre mépris, M. Emmanuel Macron, ne rend pas hommage aux milliers de bénévoles qui font un travail formidable » a tweeté Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. La Fondation Brigitte Bardot a elle aussi riposté sur Twitter « Quel mépris pour les ONG @EmmanuelMacron ! A la FBB nous avons + de 4000 animaux de « ferme » pour la plupart retirés d’élevages mouroirs ».

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont exprimé en masse leur mécontentement: « C’est honteux ce qu’il a dit ! Heureusement que vous êtes là ! Les assos qui s’occupent d’animaux ont un ❤ Mr Macron !! » assène Frédérique. « À trop vouloir se mettre les éleveurs dans la poche on dit n’importe quoi » analyse Jade.

Pour Laurence Parisot, il s’agit d’une « expression maladroite et regrettable ».

L’ACTION DES ASSOCIATIONS SUR LE TERRAIN
Face au dédain manifeste affiché par le leader d’En Marche!, les associations opposent les chiffres concrets des sauvetages qu’elles organisent au quotidien pour soustraire les animaux d’élevage de leurs terribles conditions de vie. En 2016 par exemple, la Fondation 30 Millions d’Amis a secouru à elle-seule une centaine d’animaux de ferme.

Ces animaux ont été recueillis, alimentés, soignés aux frais de la Fondation et ont la chance de vivre grâce au combat que nous menons entourés de milliers de bénévoles dévoués !

Des actions soutenues par une opinion publique de plus en plus sensibilisée et pour qui la souffrance animale est devenue insupportable.

MACRON, FAVORABLE AU RETOUR DES CHASSES PRÉSIDENTIELLES
En plus de sous-estimer le travail des associations de protection animale, Emmanuel Macron affiche clairement son manque d’intérêt pour la cause qu’elles défendent. Il est l’un des seuls candidats à ne pas avoir répondu aux 30 propositions en faveur des animaux du Manifeste d’AnimalPolitique. Ni les conditions de l’élevage en batterie, ni la corrida, ni l’expérimentation animale ne font réagir le candidat. De surcroît, il s’est même déclaré favorable à la réouverture… des chasses présidentielles (14/03/17) !

Des prises de position qui sonnent comme un affront aux 37,6 millions d’électeurs pour qui la cause animale est un enjeu « important » (sondage Ifop/Animal Politique, mars 2017). Pour 1/3 d’entre eux, les engagements des candidats en faveur des animaux pourraient même influencer leur vote… A bon entendeur !

 

Écrit par EMILE PEREZ

Regardez également

Vidéo. Jax ce chien était obligé de combattre ! Aujourd’hui cette femme a transformée sa vie

ImprimerJax était un chien de combat.  Un jour, il a réussi à s’enfuir et une …

Laisser un commentaire