Accueil / Actualités / Economie / 50 jours de stress : l’interminable attente d’un gagnant de l’EuroMillions confiné avec le ticket gagnant en poche.

50 jours de stress : l’interminable attente d’un gagnant de l’EuroMillions confiné avec le ticket gagnant en poche.

L’épidémie de Covid-19 a aussi bousculé le fonctionnement de la Française des jeux. En raison des règles sanitaires, l’heureux gagnant du jackpot de 17 millions d’euros, le 20 mars, n’a pas pu encaisser tout de suite son gros chèque.

Il a dû faire preuve d’une grande patience et… de prudence! Durant près de deux mois, le temps du confinement, Patrick (son prénom a été changé), veinard qui a décroché le 20 mars le jackpot de 17 millions d’euros à l’EuroMillions, a planqué son reçu dans la coque de son téléphone portable. Il y a quelques jours, à l’heure du déconfinement, l’homme qui tient à son anonymat a enfin pu s’éloigner de chez lui et recevoir son gros chèque des mains des employés de la Française des jeux (FDJ).

Car c’est le règlement : tout veinard, petit ou grand, de la loterie doit, après s’être fait connaître auprès du service « relations gagnants », conserver son ticket jusqu’au paiement. D’ordinaire, l’attente dure quelques jours. Mais là, l’épidémie de Covid-19 a sacrément retardé l’échéance. De ce nouveau riche, on sait qu’il a validé sa grille dans un point de vente situé dans un village des Côtes-d’Armor baptisé La Vicomté-sur-Rance. Réside-t-il dans le coin ? Motus et bouche cousue du côté de la FDJ.

A voir aussi

Auchan, Carrefour, Leclerc… Des recettes de produits modifiées, mais pas les étiquettes

Le Covid-19 a contraint la grande distribution à s’approvisionner ailleurs, sans qu’elle en informe totalement …

Laisser un commentaire