Accueil / Actualités / Faits divers / Affaire Elisa Pilarski. Curtis va être évalué par un expert, près de Toulouse

Affaire Elisa Pilarski. Curtis va être évalué par un expert, près de Toulouse

Le 16 novembre 2019, Elisa Pilarski, 29 ans, succombait à des morsures de chien dans l’Aisne. Son propre animal est-il impliqué ? Son comportement va être évalué, près de Toulouse.

Samedi 16 novembre 2019. C’est jour de chasse à courre dans la forêt de Retz (Aisne)Elisa Pilarski, 29 ans, enceinte de 6 mois, y promène son chien, Curtis, un American Staffordshire. Et le drame survient. La jeune femme est violemment attaquée.

« Je me fais mordre aux bras, aux jambes »

Paniquée, Elisa parvient à joindre son compagnon, Christophe Ellul, sur son portable. Il est 13h19. Dans un message Facebook, ce dernier évoque :

Tu étais en panique. Tu me disais, ‘je me fais mordre aux bras et aux jambes’. Je t’ai dit de lâcher Curtis. Et plus rien…

L’autopsie révèle que la jeune femme a succombé à une hémorragie massive, consécutive à plusieurs morsures de chien aux membres inférieurs et supérieurs ainsi qu’à la tête. Depuis le départ, dans cette affaire, deux thèses s’opposent. Les responsables de la chasse à courre estiment que c’est Curtis qui a mordu et tué sa maîtresse. Le compagnon de la victime, que la meute en est responsable.

L’ADN des chiens prélevés 

Une information judiciaire a été ouverte contre X pour « homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement résultant de l’agression commise par des chiens ».

Au total, l’ADN de 67 chiens a été prélevé (les cinq American Staff d’Elisa et Christophe, et les 62 de type poitevin appartenant à l’association Le Rallye la passion, ndlr). Selon le quotidien Ouest-France, le résultat de ces tests ADN devraient tomber d’ici la fin août 2020.

Curtis évalué par un expert

Quant à Curtis, le juge d’instruction vient de mandater un expert vétérinaire de Balma (Haute-Garonne), près de Toulouse, pour évaluer son comportement. Ce dernier aurait en effet mordu à deux reprises depuis le drame.

Les actes judiciaires s’enchaînent mais, au final, une question demeure : saura-t-on un jour avec certitude qui est responsable de la mort d’Elisa ?

A voir aussi

Mort de Victorine : « Elle se méfiait de tout », l’émouvant témoignage de ses amies. (Vidéo)

Au lendemain de la macabre découverte, ses amies témoignent sur son caractère qui laisse à …

Laisser un commentaire