Accueil / Actualités / Faits divers / Affaire Pilarski: pour un expert, Curtis, le chien d’Elisa, «peut bien être à l’origine» du décès

Affaire Pilarski: pour un expert, Curtis, le chien d’Elisa, «peut bien être à l’origine» du décès

Selon les informations du JDD, un expert canin aurait affirmé que Curtis, le chien d’Elisa Pilarski et de Christophe Ellul « peut bien être à l’origine » du décès de la jeune femme, enceinte de six mois au moment du drame.

Le 18 novembre 2019, Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, a été mortellement attaquée par un ou des chiens alors qu’elle se promenait dans la forêt de Retz, à Saint-Pierre-Aigle, avec son chien Curtis. Son corps a pu être retrouvé, quelques heures plus tard, par son compagnon Christophe, qu’elle a pu prévenir par téléphone.

Depuis, l’affaire suscite de nombreuses questions. Elisa Pilarski a-t-elle été tuée par plusieurs chiens d’une chasse à courre qui se trouvait à proximité, ou a-t-elle été mortellement attaquée par le pitbull Curtis, son propre chien ? La famille de la victime rejette catégoriquement cette deuxième hypothèse.

Mais près d’un an après les faits, alors que les résultats ADN des chiens présents sur les lieux se font encore attendre, un expert a été chargé d’étudier le comportement de Curtis, placé en fourrière depuis le drame. Il a dû déterminer si le pitbull est « susceptible d’être dangereux ».

Lors de son expertise, l’éducateur canin a vu Curtis mordre Christophe Ellul, son maître, à tel point qu’il lui a déchiré le pantalon, rapporte le JDD. Le chien aurait aussi « déchiqueté une balle et sa laisse » et « attrapé la belle-sœur de Christophe Ellul et une autre personne », dit l’expert dans son rapport versé au dossier judiciaire. Le pitbull a attrapé avec tellement de vigueur entre ses crocs la manche du manteau de la belle-sœur, qu’il l’a contraint à le retirer.

L’animal avait déjà mordu Elisa Pilarski

Le média affirme que l’éducateur canin a dressé, dans son expertise, un parallèle avec Elisa Pilarski, 29 ans, retrouvée partiellement dénudée. Selon lui, le chien « peut bien être à l’origine de l’accident et reste dangereux pour d’autres personnes ».

Curtis, adopté aux Pays-Bas, a vécu en cage et s’est entraîné à mordre, dit le JDD. En février dernier, BFMTV avait d’ailleurs révélé que l’animal avait déjà mordu Elisa Pilarski quatre mois avant le drame. Une affirmation réfutée par Christophe Ellul sur Facebook, qui avait indiqué qu’il s’agissait d’une simple « morsure de chat ». Cette fois, le maître de l’animal, qui clame l’innocence de son pitbull depuis la mort de sa compagne, a indiqué aux gendarmes que Curtis serait « perturbé par ce qui est arrivé à Elisa », explique le journal hebdomadaire.

Il faudra désormais attendre les résultats des analyses ADN sur les chiens présents sur les lieux, attendues pour mi-septembre. Elles devraient permettre de confirmer ou non l’implication des chiens d’équipage et de déterminer combien de chiens ont attaqué Elisa.

A voir aussi

Un caniche de 13 ans retrouvé dans un sac au fond d’une poubelle à Salon-de-Provence

Encore un acte de cruauté envers les animaux. Un caniche a été retrouvé en fin …

Laisser un commentaire