Accueil / Actualités / Faits divers / Allier : il vient aider son frère, suspecté d’avoir volé un portable, et se fait tuer

Allier : il vient aider son frère, suspecté d’avoir volé un portable, et se fait tuer

Le meurtrier présumé a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Mort pour un téléphone portable. Un vol de mobile est à l’origine d’une rixe mortelle survenue dans l’Allier, pour lequel un garçon et une fille âgés de 18 ans ont été mis en examen dimanche soir, indique le parquet de Cusset.

Un homme de 26 ans avait été mortellement atteint par un coup de couteau vendredi vers 23 heures à Yzeure, commune limitrophe de Moulins. Son agresseur présumé a été interpellé deux heures plus tard.

Il affirme avoir géolocalisé le téléphone dans l’immeuble de la victime

Après avoir gardé le silence en garde à vue, ce jeune de 18 ans décrit comme fragile, suivi par l’Aide sociale à l’enfance et connu de la justice pour détention de stupéfiants, a été mis en examen pour assassinat et placé en détention provisoire, selon le procureur de la République Éric Neveu.

Le drame s’est noué autour d’un vol de téléphone portable survenu une semaine plus tôt. Son propriétaire, qui participait à une soirée chez une amie vendredi soir à Moulins, raconte l’avoir géolocalisé dans un immeuble d’Yzeure, à 500 mètres de là.

Le jeune mis en examen participe à la même soirée et, très énervé selon des témoins, se munit alors d’un grand couteau de cuisine et se rend sur place. Une altercation débute, le voleur présumé du portable appelle son frère en renfort et celui-ci reçoit un coup fatal au thorax.

Le couteau lavé et jeté par son amie

L’agresseur, frappé et blessé durant la rixe, prend la fuite en abandonnant l’arme sur place et se réfugie chez son frère où la police l’a interpellé. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

L’organisatrice de la soirée, âgée de 18 ans elle aussi, a été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire pour dissimulation de preuve car elle est venue récupérer le couteau et l’a nettoyé avant de le jeter dans une poubelle, selon le parquet.

A voir aussi

Salon-de-Provence : un ex-policier municipal invente la mort de son fils pour se faire rembourser l’école

L’homme sera jugé en juin pour « faux en écriture publique ». Il risque également …

Laisser un commentaire