Accueil / Actualités / Société / Après le Covid-19 l’état de Washington craint l’invasion de frelons géants d’Asie !

Après le Covid-19 l’état de Washington craint l’invasion de frelons géants d’Asie !

Des frelons géants, repérés pour la première fois aux Etats-Unis il y a quelques mois, font craindre le pire à l’Etat de Washington, où les spécimens ont été retrouvés.

En plein épidémie du coronavirus, les Etats-Unis, et plus particulièrement l’Etat de Washington, pourraient se retrouver face à une future invasion de frelons géants d’Asie (Vespa mandarinia).

Au mois de décembre, l’année dernière, le département de l’Agriculture de l’Etat de Washington (WSDA) avait fait une surprenante découverte. Pour la première fois sur le sol américain, des frelons géants d’Asie avaient été retrouvés dans les villes de Blaine et de Bellingham. Deux d’entre eux avaient également été découverts en Colombie-Britannique, une province canadienne située à la frontière américaine.

L’hiver arrivant, et avec seulement ces quelques insectes, il avait alors été impossible pour le WSDA de déterminer à quel point ces nuisibles avaient réussi à s’installer dans l’Etat. Mais en plein milieu du printemps, tous craignent désormais de le voir ressurgir, ont rapporté plusieurs médias américains comme le New York Times et CNN.

Destructeurs pour les abeilles

Des chercheurs de l’Université d’État de Washington ont ainsi fait état de leur peur, en avril, de voir le frelon géant redevenir actif. Sur leur site, ils indiquent travailler en collaboration avec le WSDA, les apiculteurs et les citoyens pour traquer ces insectes, les étudier et empêcher leur propagation. 

Le cycle du frelon géant d’Asie débute en avril, quand les reines sortent d’hibernation et cherchent un repère souterrain pour construire leur nid. Une fois établies, les colonies grandissent et des insectes sont envoyés pour trouver de la nourriture et des proies. 

Si les frelons géants d’Asie « n’attaquent généralement pas les humains », explique le département de l’Agriculture de l’Etat de Washington, ils sont en revanche destructeurs pour les abeilles. Ils envahissent les ruches, décapitent les petites ouvrières et récupèrent leurs larves pour nourrir les jeunes frelons.

« C’est notre seul fenêtre pour les empêcher de s’établir »

Personne ne sait comment ces insectes nuisibles sont arrivés aux Etats-Unis. Les chercheurs pensent qu’ils ont pu être transportés lors de l’arrivée de marchandises internationales ou ont pu être amenés de manière délibérée sur le sol américain. 

Les autorités demandent désormais à toute personne qui apercevrait un frelon géant d’Asie de le signaler sur le site internet du département de l’Agriculture de l’Etat dans lequel elle vit, afin qu’un spécialiste puisse venir s’en occuper. 

« C’est notre seule fenêtre pour les empêcher de s’établir. Si on ne le fait pas dans les prochaines années, ce ne sera plus possible », alerte ainsi Chris Looney, un entomologiste du WSDA, au New York Times

A voir aussi

Église : le pape François défend le droit à l’union civile des personnes homosexuelles

Dans un documentaire intitulé « Francesco », le Pape François se positionne en faveur de l’union civile …

Laisser un commentaire