Accueil / Actualités / France / Après un refus de l’Elysée, Alain Cocq, atteint d’une maladie incurable, veut diffuser sa mort sur Facebook

Après un refus de l’Elysée, Alain Cocq, atteint d’une maladie incurable, veut diffuser sa mort sur Facebook

Alain Cocq, 57 ans, atteint d’une maladie incurable a décidé de se laisser mourir ce vendredi 4 septembre en soirée. Il avait demandé à Emmanuel Macron le droit de mourir par prescription de sédatifs. Le président de la République lui a répondu ne pouvoir accéder à sa demande.

L’histoire d’Alain Cocq, ce quinquagénaire atteint d’une maladie incurable, relance une nouvelle fois le débat sur la fin de vie.

Il réclame le droit à mourir dans la dignité

Hospitalisé, chez lui, à Dijon, Alain Cocq qui ne peut plus quitter son lit et qui est assisté par des machines, réclame le droit à mourir dans la dignité. Le 25 août dernier, lors d’une conférence téléphonique avec la conseillère santé du président de la République, après avoir écrit une lettre au président Macron, il avait formulé la demande à autoriser son médecin à lui prescrire un barbiturique afin de le plonger dans une sédation profonde, jusqu’à sa mort.

« Je ne suis pas en mesure d’accéder à votre demande »

Sa requête a été écartée vendredi 4 septembre par Emmanuel Macron. « Parce que je ne me situe pas au-dessus des lois, je ne suis pas en mesure d’accéder à votre demande », a ainsi indiqué le chef de l’Etat dans sa lettre de réponse.

A voir aussi

TF 1 : l’indétrônable Jean-Pierre Pernaut quittera le 13 Heures dans trois mois. (Vidéo)

Le journaliste âgé de 70 ans est à la tête de ce « JT au …

Laisser un commentaire