Accueil / Actualités / Faits divers / Attaque d’un septuagénaire par trois chiens : un témoin raconte la scène

Attaque d’un septuagénaire par trois chiens : un témoin raconte la scène

La victime a été grièvement blessée, lundi matin à Istres (Bouches-du-Rhône), par deux staffs et un pitbull.

Un septuagénaire a été attaqué et grièvement blessé par trois chiens – deux staffs et un pitbull -, lundi 21 septembre au matin, alors qu’il effectuait son jogging à Istres, à l’ouest de Marseille (Bouches-du-Rhône). Son pronostic vital est engagé.

La scène s’est déroulée dans le quartier Entressen, en pleine matinée, vers 10 h 30. Un automobiliste qui y a assisté a délibérément écrasé l’un des trois chiens, pour sauver le joggeur. Une équipe du commissariat d’Istres est ensuite arrivée et a abattu le deuxième chien. Le troisième animal a été récupéré et sera euthanasié, a précisé la Direction centrale de la Sécurité publique (DDSP).

Le propriétaire des trois chiens a été interpellé et placé en garde à vue. Seuls deux des trois animaux étaient en conformité avec la législation, selon la DDSP. L’un des chiens n’avait ainsi pas été stérilisé et n’avait pas fait l’objet d’une analyse comportementale. 

J’ai entendu que ça criait au bout de la rue

Nicolas, habitant du quartier d’Entressen, raconte la scène au micro de RTL. « Je promenais mon chien, comme d’habitude, et un peu plus loin il y a la maison où habite la personne avec ses trois chiens. Ils ont vu le joggeur passer devant et le portail était mal fermé. Ils sont partis en courant en trombe. Je pense qu’ils l’ont pris pour un cambrioleur« , s’est rappelé le riverain.

« Ce sont des chiens qui montaient bien la garde. Quand je passais avec le mien, ils aboyaient mais c’était toujours fermé à cet endroit-là. Et là, la porte était ouverte. Ils sont partis comme des flèches », a poursuivi Nicolas. Et d’ajouter : « J’ai entendu que ça criait au bout de la rue, c’était quelqu’un qui s’était fait mordre par ces chiens. Il y avait un chien écrasé sur la route et la police qui était à côté avec un autre chien et du sang à côté. Ils en ont tué un deuxième. » « C’était vraiment choquant« , a encore résumé ce témoin.

A voir aussi

Attentat de Conflans : un collégien soupçonné d’avoir reçu de l’argent du terroriste

L’élève du collège du Bois-d’Aulne, où enseignait la victime Samuel Paty, a été entendu sous …

Laisser un commentaire