Accueil / Actualités / Faits divers / Aulnay-sous-Bois : débordements après un match de foot sauvage entre 300 et 400 personnes

Aulnay-sous-Bois : débordements après un match de foot sauvage entre 300 et 400 personnes

Entre 300 et 400 personnes étaient présentes dans le city stade de la cité des 3000. Fumigènes et banderoles hostiles à la police ont été sortis et des voitures ont été brûlées.

On se pressait lundi soir au city stade dans la cité des 3000 à Aulnay. Le terrain avait peine à contenir les centaines de jeunes qui devaient assister à un match improvisé entre les 3000 et le quartier des Mille Mille.

Des spectateurs étaient juchés sur les grilles, un halo de fumée diffusé par des fumigènes planait sur le terrain. Et accrochées aux clôtures du city stade, des banderoles hostiles à la police ou en faveur d’Adama Traoré et de Théo pavoisaient. Vers 21 heures, la tension est montée d’un cran.

Les policiers «avaient ordre de ne pas intervenir»

Des conteneurs ont été poussés au milieu de la rue et incendiés. Deux véhicules ont également pris feu. Lorsque les premiers véhicules de police locaux se sont approchés des lieux, des tirs de mortier ont retenti. Ils ont rebroussé chemin.

Un policier confie : « Les effectifs avaient ordre de ne pas intervenir. On a donc dû laisser brûler les voitures. Dès que nous approchions nous étions visés par des tirs de mortier. C’était complètement préparé ».

Il n’y a eu aucun blessé, ni interpellation. Vers 23 heures, le calme est revenu dans la cité. « Nous sommes dans la suite logique de ce qui se passe au niveau national et international », constate ce fonctionnaire de police faisant allusion aux campagnes contre les violences policières et au climat de défiance global contre les forces de l’ordre.

Contacté, Bruno Beschizza, maire LR d’Aulnay, n’a pour le moment pas réagi.

A voir aussi

Isère : disparition inquiétante d’une jeune femme de 18 ans, une enquête ouverte

Originaire de Villefontaine, Victorine Dartois n’a pas donné signe de vie depuis samedi soir. Sa …

Laisser un commentaire