Accueil / Actualités / France / Bientôt une amende de 135 euros pour les propriétaires de chats non-identifiés pour lutter contre l’abandon. (Vidéo)

Bientôt une amende de 135 euros pour les propriétaires de chats non-identifiés pour lutter contre l’abandon. (Vidéo)

Chaque année nous déplorons de bien trop nombreux cas d’abandon d’animaux. Les refuges et associations d’animaux demandent depuis des années des mesures pour lutter contre cela. Le gouvernement devrait bientôt proposer des mesures en ce sens.

Beaucoup réclament des peines plus sévères (amende, interdiction de possession d’animaux, prison), l’interdiction de la chasse à courre, la fermeture des fermes intensives, de la fin des vaches hublots, etc. Le gouvernement, en la personne du ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, devrait prochainement présenter une série de mesures pour la protection et l’amélioration du bien-être des animaux.

On a entendu parler cette semaine de l’arrêt de la castration à vif des porcelets et du broyage des poussins pour la fin 2021. Le gouvernement compterait également sanctionner les personnes n’ayant pas encore identifié, par puce ou tatouage, leur chat. 

L’identification est obligatoire depuis 2012 mais de très nombreux propriétaires ne le font pas. Pourtant, cela permet d’une part de les retrouver plus rapidement s’ils se perdent, mais aussi de lutter contre l’abandon. Pour ‘motiver’ les propriétaires de chats a les identifier, le gouvernement réfléchit à la création d’une amende de 135€, comme pour les chiens.

A voir aussi

Avant les annonces de Macron, la France se prépare à un reconfinement à « grande échelle »

Dans l’attente des annonces du président de la République Emmanuel Macron, ce mercredi 28 octobre …

Laisser un commentaire