Accueil / Actualités / Société / « Ça me révolte » – Un habitant d’Angers ramasse des déchets et partage des photos et récits écœurants. (Vidéo)

« Ça me révolte » – Un habitant d’Angers ramasse des déchets et partage des photos et récits écœurants. (Vidéo)

À notre époque, en 2020, qui n’est pas conscient de l’importance de la protection de l’environnement ? Qui ne sait pas encore qu’il ne faut pas jeter ses déchets dans la nature ? Tout le monde le sait mais beaucoup continue pourtant ! Mario Fournier, vivant à Angers, en a plus que marre.

Sur les plages, dans les océans, en pleine forêt, sur les bords de route, dans les rues, etc. Où n’y a-t-il pas de déchets ? Difficile à dire. Mais ce n’est pas normal mais en critiquant sans rien faire, rien ne change. Mario Fournir a commencé en 2016, comme l’indique Ouest France, à ramasser les déchets qu’il trouvait. 

Ensemble de déchets trouvés sur un spot de pseudo pêcheurs , on peut y voir 4 boites d'appâts vivants , sacs d'amorce …

Publiée par Mario Fournier sur Dimanche 9 août 2020

ela allait des canettes aux pneus en passant par des médicaments, des restes de chantier, des boîtes d’appâts de pêche, des emballages divers et variés… et depuis cette année, les fameux masques !

C'est beau n'est ce pas …Canettes , bouteilles , restes de pique-nique , plusieurs bidons de 20l avec substances dangereuses pour l'environnement …

Publiée par Mario Fournier sur Vendredi 24 juillet 2020

Face à certaines réactions négatives concernant son action, il explique : « Ce qui est tout de même dommage c’est d’entendre encore les réflexions du style : ‘mais ce n’est pas à toi de faire ça' ».

Non, ce n’est pas à lui de le faire mais si personne n’agit, que se passera-t-il ?

Merci à Mario Fournier pour son action et à tous ceux qui agissent.

Respectons l’environnement, soyons responsables et surtout, si on est fier de là où on vit, agissons et faisons en sorte que les rues et la nature soient libres de déchets !

A voir aussi

Juments mutilées : un appel à la vigilance lancé aux propriétaires d’équidés et aux riverains

Après la découverte d’une nouvelle jument mutilée dans le Jura, un appel à la vigilance …

Laisser un commentaire