Accueil / People / « C’est la maladie qui va l’emporter » : Catherine Laborde bouleverse le public avec son témoignage

« C’est la maladie qui va l’emporter » : Catherine Laborde bouleverse le public avec son témoignage

L’ancienne présentatrice météo, atteinte de la maladie dite « à corps de Lewy », a raconté son quotidien chamboulé à Sept à Huit, à l’occasion de la sortie d’un livre qu’elle cosigne avec son mari sur le sujet.

Sa maladie, encore assez méconnue, qui mélange des symptômes d’Alzeihmer et de Parkinson, Catherine Laborde la raconte dans un livre, cosigné avec son mari, Thomas Stern, qui la soutien énormément dans son quotidien. Invitée de l’émission Sept à Huit, l’ancienne présentatrice météo a confessé l’aggravation de son état de santé.

« C’est un état extrêmement pénible, comme si j’avais un poids à porter, que je sois d’accord ou pas », raconte-t-elle. Dans Amour malade, le livre qu’elle sort, elle raconte aussi comment la maladie bouleverse un couple.

Symptômes de plus en plus présents

Ses premiers symptômes, apparus en 2014, sont désormais bien installés. Suivie par un neurologue, Catherine Laborde alterne des phases où elle va bien et des phases où les pertes de mémoires, les pertes d’équilibre ou la douleur, se font envahissantes. « C’est le grand huit comme à la fête foraine », image-t-elle.

« La solitude elle est pour lui »

Elle ressent aussi parfois une perte de repères dans l’espace, notamment lorsqu’elle est dans le noir. « En haut, en bas, j’ai l’impression d’être dans une machine à secouer et je sais pas trop où je suis, qui je suis », raconte Catherine Laborde, qui dans ces moments-là, évoque même un « désespoir ».

Catherine Laborde, très soutenue par ses proches, notamment sa sœur, ses filles et son mari, parle beaucoup de ce dernier, lui, qui avait repéré ses premiers symptômes, qui l’accompagne au quotidien, alternant entre « l’amant et l’aidant », et qui porte aussi lourdement le poids de la maladie de son épouse. « La solitude, elle est pour lui », reconnaît Catherine Laborde.

Un témoignage qui a ému le public

Avec des mots particulièrement touchants, Catherine Laborde conclut en revenant sur ces dernières années, notamment sa dernière météo, dans laquelle elle a fait des adieux qui ont marqué les spectateurs.

 « Tout ça me semble loin… ça me semble loin parce que quand même, c’est la maladie qui va l’emporter je pense, à un moment ou à un autre. C’est dommage ! J’aurais bien aimé que ça dure encore longtemps. Mais je sais bien qu’il y a un moment où ça doit s’arrêter… »

Après la diffusion de l’entretien sur Sept à Huit, de nombreux internautes ont partagé leur émotion notamment sur les réseaux sociaux.

A voir aussi

Les obsèques de Juliette Gréco ont lieu à Paris ce lundi

Les obsèques de Juliette Greco, décédée ce mercredi à l’âge de 93 ans, ont lieu …

Laisser un commentaire