Accueil / Animaux / Cher : des « actes de cruauté » dénoncés sur une trentaine d’animaux. (Vidéo)

Cher : des « actes de cruauté » dénoncés sur une trentaine d’animaux. (Vidéo)

La Fondation 30 Millions d’Amis publie une vidéo d’une intervention à Villecelin, dans le Cher. Le 2 juin dernier, ils ont récupéré une trentaine d’animaux chez des particuliers. Ils vivaient dans des conditions déplorables.

Les images tournées et diffusées par la Fondation 30 Millions d’Amis font froid dans le dos et mal au cœur. Dans le Cher, chez un couple vivant à Villecelin, une trentaine d’animaux ont été retrouvés dans des conditions de vie déplorables. Des bénévoles sont intervenus en urgence le 2 juin dernier, après plusieurs plaintes du voisinage qui ont alerté les services vétérinaires. « Les conditions générales des animaux sur le site étaient plus que déplorables et parfois dramatiques », est-il expliqué dans la vidéo. 

Les animaux vivants côtoyaient des animaux décédés. Une plainte pour « actes de cruauté »« sévices envers un animal » et « abandons » a été déposée par la Fondation 30 Millions d’Amis.

Plus que de la maltraitance, un acte de cruauté

Sur la vidéo diffusée sur YouTube, on voit une multitude de chiens et de chats vivant dans de mauvaises conditions sanitaires. Dans la propriété, il y a également des oies, des canards, des poules, des pintades. Autant d’animaux de basse-cour « entassés et affamés », précise 30 Millions d’Amis. Des coqs de combat ont également été retrouvés. « Au fur et à mesure de rentrer sur les lieux, les bénévoles se sont rendus compte de l’horreur », explique à France Bleu Berry Arnauld Lhomme, responsable des enquêtes au sein de la Fondation 30 Millions d’amis. 

Un chien retient l’attention. Il vivait enfermé dans un cabanon, sans voir la lumière et aux côtés du cadavre d’un autre chien« Il y avait des animaux qui vivaient au milieu de leurs excréments, des animaux enfermés dans le noir, des animaux attachés en permanence. C’est choquant qu’on puisse faire autant de mal à des animaux », poursuit Arnauld Lhomme.

Une plainte déposée contre les propriétaires

C’est un couple de personnes âgées d’une cinquantaine d’années qui avait tous ces animaux sur leur propriété. « À deux ou trois reprises, les gens ont essayé de prétexter qu’ils aimaient les animaux mais ça n’est pas possible. On est sur quelqu’un qui veut faire du mal », insiste Arnauld Lhomme, responsable des enquêtes au sein de la Fondation 30 Millions d’amis. « Ils ont laissé mourir ces animaux devant eux. Ce n’est plus de la maltraitance, c’est un acte de cruauté. On est sur un acte intentionnel », dénonce-t-il.

A voir aussi

Découvrez le nouveau site de Petalerte plus rapide, plus efficace.

Avec un design nouveau… Découvrez le nouveau site de Petalerte Plus puissant plus facile, plus …

Laisser un commentaire