Accueil / Actualités / Faits divers / Chevaux mutilés : de nouveaux cas dans le Var, le Cher et la Manche

Chevaux mutilés : de nouveaux cas dans le Var, le Cher et la Manche

Ces animaux, retrouvés vivants, ont été victimes d’importantes lacérations, le plus souvent dans la nuit.

Les cas semblent s’accumuler chaque jour. Entre jeudi et vendredi, plusieurs cas de mutilations d’équidés ont été signalés un peu partout en France.

Un poney blessé dans le Var

A Carquieranne, le petit animal a été victime de plusieurs lacérations au niveau des membres postérieurs dans la nuit de mercredi à jeudi, peut-on lire dans Var-Matin, qui signale qu’il s’agit du premier cas de mutilation d’équidé signalé dans le département. En plus des coupures, le poney, retrouvé vivant, avait aussi du sang dans la bouche. Une enquête a été ouverte pour « acte de cruauté envers un animal domestique », précise le journal.

Deux juments mutilées dans la Manche

Dans le sud du département, à Barenton, deux juments ont été blessées dans la nuit de jeudi à vendredi, apprend-on du côté de France Bleu Manche. Une d’entre elles a été lacérée au niveau de l’épaule, tandis qu’une autre a été visée à la cuisse. Des coupures « qui font entre 30 et 40 centimètres », explique la propriétaire du haras à la radio locale. Les jours des deux animaux ne sont cependant pas en danger. Une déposition était prévue ce vendredi après-midi à la gendarmerie.

Plainte déposée pour un ancien cas dans le Cher

Un autre cas, plus ancien cette fois-ci, a également fait l’objet d’une plainte déposée ces derniers jours près de Vierzon, selon France Bleu Cher. Le 29 juillet, la propriétaire d’un mulet avait découvert son animal blessé « d’une entaille de 15 à 20 centimètres », qui, selon une expertise vétérinaire, est issue d’une intervention humaine. Une enquête a été ouverte par le commissariat de Vierzon.

À la suite de ces alertes, les forces de l’ordre ont d’ailleurs appelé les propriétaires de chevaux à ne pas tenter de faire justice par eux-mêmes. « Nous avons une écoute 24/24h, il ne faut pas hésiter à appeler la gendarmerie en tout état de cause », a déclaré le commandant des gendarmes de l’Indre.

A voir aussi

Vosges. Il abandonne son chien dans la voiture en plein soleil pour profiter de la fête foraine

Les gendarmes sont intervenus dimanche 20 septembre à Charmes (Vosges) pour secourir un chien déshydraté, laissé …

Laisser un commentaire