Accueil / Santé / Confinement : les Français ont pris 2,5 kg en moyenne

Confinement : les Français ont pris 2,5 kg en moyenne

Baisse d’activité physique, réfrigérateur et placards à disposition… le confinement n’est pas sans conséquence sur notre poids, comme le montre une étude que nous révélons.

2,5 kg en plus affichés sur la balance! C’est en moyenne le poids pris par les Françaises et les Français depuis la mise en place du confinement le 17 mars. Même pas une taille en plus (ce qui correspond à 5 kg supplémentaires environ). Au pire, vous serez un peu plus serré dans vos pantalons, lorsque, à l’heure du déconfinement, vous porterez autre chose qu’un accueillant jogging ou pyjama. Retour (progressif) à la vie sociale oblige. Ce chiffre que nous révélons nous vient d’une étude réalisée par l’Ifop (*) pour Darwin nutrition, sur l’impact du confinement sur le poids et l’équilibre de l’alimentation.

« La prise de poids n’est pas un problème en soi, et était prévisible dans un contexte de stress et de dépense énergétique limitée. Plus de temps à la maison signifie plus de temps consacré à la préparation des repas, mais aussi plus d’occasions de grignoter », explique Quentin Molinié de Darwin Nutrition, un site dédié à l’alimentation saine.

S’il est une habitude, synonyme de calories, qui s’est installée pendant cet isolement à domicile, c’est bien l’apéro. D’après le document, 42 % des sondés en font « plus qu’avant », sacralisant ainsi la fin de journée de (télé) travail. Plus de 2 personnes sur 10 avouent aussi avoir davantage jeté leur dévolu sur le chocolat.

29 % des confinés ont, eux, perdu des kilos

Cette thématique de la prise de poids pendant le confinement a, au mieux, fait parler sur les réseaux sociaux, au pire laissés libre cours à un déferlement de grossophobie à coups de montages photo « avant-après », associant la prise de poids à une menace. « Absolument affreux ! surtout sur Instagram, témoigne Hélène. Les gens comme moi, en surpoids, sont insultés, moqués comme si la pire des choses était de nous ressembler à l’issue du confinement et comme si on passait cette période à manger. »

Selon l’étude, et d’après l’indice de masse corporelle, ce sont surtout les personnes maigres et obèses qui ont pris davantage de poids en presque deux mois. Notons également que si 57 % des sondés se sentent un peu plus à l’étroit dans leurs vêtements, 29 % des confinés ont, eux, perdu des kilos.

Curiosité géographique enfin : ce sont surtout les femmes de l’agglomération parisienne et les hommes des communes rurales qui se sont le plus arrondis. « Cette prise de poids a particulièrement affecté les Français vivant en famille nombreuse. Ainsi, 64 % des confinés avec plus de 4 personnes ont pris du poids contre seulement 53 % de ceux confinés seuls », précise François Kraus, directeur du pôle Politique-Actualité à l’Ifop.

L’activité physique joue-t-elle un rôle? Pas vraiment. Ceux qui faisaient du sport avant le confinement en font toujours, et ceux qui n’en faisaient jamais… ont vu quelques membres supplémentaires rejoindre le groupe.

A voir aussi

« Si tu portes un masque, fais le bien ! » : Les conseils des soignants du CHU. (Vidéo)

La vidéo, réalisée par des soignants du CHU de Nantes, a été largement relayée sur …

Laisser un commentaire