Accueil / Actualités / Faits divers / Confinement : rodéos à moto et tirs de mortier après une interpellation à Évreux. (Vidéo)

Confinement : rodéos à moto et tirs de mortier après une interpellation à Évreux. (Vidéo)

Alors que les Français sont confinés depuis bientôt quatre semaines, certains prennent des libertés. À Évreux, dans le quartier de la Madeleine, plusieurs individus se sont rassemblés ce dimanche 12 avril après l’interpellation d’un habitant qui ne respectait pas les règles.

La vidéo, partagée sur les réseaux sociaux, a déjà été vue des milliers de fois. On y voit plusieurs personnes, à pied, ou à moto, rassemblées dans le quartier de la Madeleine à Évreux dans l’après-midi de ce dimanche 12 avril 2020 au 27e jour de confinement contre la pandémie de coronavirus. 

Une interpellation pour non-respect du confinement

Plus tôt dans la journée, « les forces de l’ordre ont maintenu une activité renforcée de contrôle du respect du confinement à Évreux » , explique dans un communiqué la préfecture de l’Eure, qui poursuit « à cette occasion, rue de Rugby quartier de la Madeleine, un individu connu des services de police en défaut d’attestation et en possession de stupéfiants s’est rebellé avec violences. Il a été interpellé et placé en garde à vue. » Selon nos informations, deux policiers nationaux ont été blessés et des jours d’interruption temporaire de travail leur ont été prescrits. 

« Cette situation a généré l’hostilité d’un petit groupe d’individus qui a cherché à provoquer la police par des rodéos motos et en usant de quelques feux d’artifices jusqu’en tout début de soirée », précise la préfecture de l’Eure. « Ce ne sont pas que quelques feux d’artifice », modère Nicolas Gavard-Gongallud, l’adjoint au maire d’Évreux en charge de la sécurité : 

Ce sont des tirs de mortier en direction des caméras de vidéoprotection jusqu’à 22h30, 23 heures

Une quinzaine de tirs de mortier aurait été lancée « plutôt dans le quartier de Nétreville », précise l’élu. Nicolas Gavard-Gongallud décrit « un ballet incessant d’une vingtaine de motos » entre les quartiers de la Madeleine et Nétreville. Pour autant, « la nuit s’est passée sans incident », indique le service communication de la préfecture de l’Eure qui souligne qu’« une enquête est en cours pour identifier les auteurs« . 

A voir aussi

Elle tente de faire passer plus de 1000 euros de courses en payant 88 centimes

Une cliente a essayé de passer en caisse avec plus de 1 000 euros de …

Laisser un commentaire