Accueil / Actualités / France / Contrôlé trois fois sans attestation, il est condamné à deux mois de prison ferme

Contrôlé trois fois sans attestation, il est condamné à deux mois de prison ferme

Un jeune homme de 22 ans a été incarcéré après s’être fait contrôler pour la troisième fois sans son attestation de dépacement dérogatoire à Dunkerque, ce samedi 14 novembre.

Quand on sort de son domicile, il est impératif de se munir de son attestation de déplacement dérogatoire afin de justifier de sa sortie. Ce sont les mesures mises en place depuis le reconfinement.

Mais un jeune homme de 22 ans habitant Dunkerque dans le Nord a fait fi de ces mesures liées à la crise sanitaire. Et ça lui a coûté cher, comme le rapporte Sud-Ouest.

135 euros, puis 200 euros…

Il faut dire que déjà le 1er novembre, il s’est fait contrôler dans la rue par la police sans le précieux document. Il a donc été verbalisé et il devait payer 135 euros.

Mais voilà que lors d’une deuxième sortie toujours sans justificatif, il se fait une nouvelle fois contrôler : cette fois-ci la contravention s’élève à 200 euros.

Et de trois…

Alors quand la police le contrôle une troisième fois, ce samedi 14 novembre à 1 heure du matin en plein reconfinement et sans aucune attestation et ce pour la troisième fois, le jeune homme qui a joué avec son destin, se retrouve directement en prison.

Il encourait 6 mois de prison ferme et 3 750 euros d’amende

Il a été présenté devant un juge en comparution immédiate. Il encourait jusqu’à 6 mois de prison et 3 750 euros d’amende comme le prévoit la loi.

Les sanctions encourues

Le non-respect des mesures du reconfinement peuvent entraîner :

– Lors de la première sanction : une amende de 135 €, majorée à 375 € (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention).

– En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 €, majorée à 450 € (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention).

– Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3 750 € passible de 6 mois d’emprisonnement.

Il a été condamné à deux mois de prison ferme. Une peine à laquelle s’ajoute six mois supplémentaires relatifs à deux autres peines qu’il n’avait pas encore effectuées.

Il part donc en prison pour huit mois… et tout ça à cause d’une simple attestation…

A voir aussi

Procès de Joël Le Scouarnec : 15 ans de réclusion criminelle requis

L’ancien chirurgien est jugé pour quatre viols et agressions sexuelles sur des fillettes. Le verdict …

Laisser un commentaire