Accueil / Actualités / France / Coronavirus: ce que l’on sait de ce que va dire Macron lundi soir à la télévision

Coronavirus: ce que l’on sait de ce que va dire Macron lundi soir à la télévision

Lundi soir, Emmanuel Macron doit s’adresser aux Français à nouveau sur la crise du coronavirus. Il est notamment attendu sur le prolongement du confinement et la gestion des semaines et mois à venir. Voici, selon nos informations, ce qu’il prépare. 

L’allocution est attendue. Ce lundi soir, Emmanuel Macron va de nouveau prendre la parole dans la crise sanitaire qui frappe la France et le monde depuis plusieurs semaines. La question de la prolongation du confinement, et des règles associées à cela, est sur la table. Alors que la France est proche des 14000 décès dans cette épidémie de coronavirus, le pays vit sous confinement depuis le 17 mars. 

Selon nos informations, le chef de l’Etat prépare à ce stade un discours d’une quinzaine de minutes, un moment solennel. Ses deux dernières allocutions sur le sujet devaient être enregistrées et ont finalement été prononcées en direct.

Sur le fond, l’Elysée ne souhaite pas donner l’impression d’être déjà dans l’après-crise. « Il présentera une stratégie et sera dans la logique d’expliquer pourquoi une sortie du confinement aujourd’hui n’est pas sage« , indique l’entourage du chef de l’Etat. « On est encore dans le temps de la gestion de crise, pas dans le bilan, ni dans les perspectives », fait-on savoir au Château. 

Temporisation donc, et gestion de la crise actuelle. Sur le confinement, sujet le plus attendu, le président de la République pourrait parler en mois, et non plus en semaines. Sur les masques, il évoquera sans doute le sujet, mais sans entrer dans les détails, estimant que c’est le rôle du directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. 

Les annonces pour Bercy

Sur le volet économique, Emmanuel Macron devrait rappeler le soutien de l’Etat « quoi qu’il en coûte », mais laissera la main à Bercy sur les annonces. Au programme également: la question de la fermeture des frontières de l’espace Schengen jusqu’à l’été, voire septembre. Vendredi, lors d’une réunion avec des partenaires sociaux il mettait sur la table cette hypothèse. La décision définitive doit être prise au niveau européen, et pas avant le conseil européen du 23 avril prochain. 

Le président de la République va aussi afficher son soutien aux personnes en première et deuxième ligne face à la crise, rappeler les consignes et leur importance. Un proche du chef de l’Etat lui recommande d’être « dans l’empathie avec les Français qui souffrent ». « Il faut qu’il soit modeste, lisible, lucide, visionnaire et ferme », préconise-t-il. 

La petite musique ne devrait donc pas être celle de la sortie de crise. « Par sa position institutionnelle, c’est lui qui donne le La sur ce sujet. Mais j’ai l’intuition que ce n’est pas lundi qu’il va faire ça », abonde un ministre qui le connaît bien. D’après lui, il devrait davantage être dans le bilan du mois passé plutôt que dans les grandes perspectives.

Nombreux échanges avec Edouard Philippe

D’autres questions restent en suspens: Quid de la réouverture des écoles? Comment concilier reprise économique et crise sanitaire? « Les choses ne se décident pas en fonction de l’économie mais du sanitaire », insiste un conseiller gouvernemental. « C’est le sanitaire avant tout« . 

Avant son allocution, Emmanuel Macron a beaucoup consulté en cette fin de semaine. Il a échangé aussi fréquemment avec le Premier ministre durant le weekend. Il a par ailleurs chargé ses conseillers de sonder les élus et proches pour avoir des remontées de terrain. « Tout se décide en très petit comité« , indique un élu proche du Président. « Il ne demande pas, mais si on lui envoie des trucs, il prend ». 

A voir aussi

Avec le confinement et une météo très douce, 2020 est « l’année de la guêpe »

Avec la météo très douce de l’hiver 2020, un printemps ensoleillé et le confinement avec …

Laisser un commentaire