Accueil / Actualités / France / Coronavirus en France : ce que l’on sait des trois patients hospitalisés à Paris et Bordeaux

Coronavirus en France : ce que l’on sait des trois patients hospitalisés à Paris et Bordeaux

Ces trois personnes sont les premiers cas porteurs en Europe du virus qui s’est développé en Chine.

Ce sont les trois premiers cas de coronavirus dépistés en France et en Europe. Ces trois personnes, toutes récemment rentrées de Chine, sont actuellement prises en charge à Bordeaux, et à Paris pour deux d’entre elles.

Le patient hospitalisé à Bordeaux est un Français de 48 ans, d’origine chinoise, qui a fait un déplacement dans l’empire du Milieu, en janvier, pour raisons professionnelles. Le quadragénaire a fait une halte à Wuhan, le foyer de l’épidémie, désormais en quarantaine.

De retour mercredi 22 janvier, il s’est rendu le lendemain dans un centre de consultation de SOS Médecins pour des symptômes de fièvre et de toux, avant d’être conduit en ambulance au service des maladies infectieuses à de l’hôpital Pellegrin. Les tests réalisés ont confirmé qu’il était positif au virus.

« Il va bien », a assuré vendredi la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Ce patient, qui habite la capitale girondine, est placé dans une chambre isolée depuis jeudi. Les autorités vont prendre contact avec la dizaine de personnes qu’il a croisées depuis son retour pour leur donner les consignes à suivre. Celles-ci devront notamment prendre « leur température plusieurs fois par jour, contacter le 15 en cas de symptômes et rester chez elles ».

Deux autres patients ont été diagnostiqués positifs au virus à Paris. Ils sont pris en charge à l’hôpital Bichat (XVIIIe), un établissement à la pointe en virologie, et placés à l’isolement. Pour l’instant, très peu d’informations ont filtré sur ces deux personnes, si ce n’est qu’elles étaient également rentrées récemment de Chine et avaient séjourné à Wuhan. Le ministère de la Santé a indiqué qu’elles étaient des « parents proches ».

A voir aussi

Rennes : crachats, insultes… dans les supermarchés, un confinement pire que le premier

Depuis fin octobre 2020, hôtesses de caisse, d’accueil, agents de sécurité subissent les foules qui …

Laisser un commentaire