Accueil / Coronavirus / Coronavirus : la piste du tocilizumab pour soigner les cas sévères

Coronavirus : la piste du tocilizumab pour soigner les cas sévères

Selon les premiers résultats d’un essai clinique mené sur 129 patients atteints d’une forme moyenne ou grave de Covid-19, ce médicament permet de limiter le risque d’entrée en réanimation ou de décès.

Signe d’espoir pour le traitement des patients atteints du Covid-19. D’après de premiers résultats d’un essai clinique mené dans 13 centres hospitaliers en France et coordonné par l’AP-HP et l’Inserm, des patients atteints d’une forme sévère ou grave de Covid-19 ont davantage de chances de survie en prenant du tocilizumab.

Ce médicament est habituellement utilisé pour diminuer l’inflammation dans le cas de certaines maladies, dont la polyarthrite rhumatoïde. Il est déjà prescrit à 10 000 personnes souffrant de cette maladie inflammatoire. Or, les médecins estiment que l’état des patients atteints du Covid-19 s’aggrave lors d’un « orage cytokinique », c’est-à-dire lorsque la production de cytokines, des molécules naturelles de notre système immunitaire, s’emballe. Et le tocilizumab pourrait bloquer un tel phénomène.

« Baisse significative » de cas les plus graves

Les scientifiques ont évalué le pourcentage de patients atteints du Covid-19 entrés en réanimation ou décédés. Ce taux « a baissé de façon significative » chez ceux ayant pris du tocilizumab, s’est réjoui le Pr Olivier Hermine, hématologue à l’hôpital Necker-Enfants malades et coordinateur de cet essai appelé Corimuno-19, lors d’une visioconférence organisée ce lundi après-midi.

A voir aussi

Coronavirus : le plan Blanc déclenché dans les hôpitaux d’Ile-de-France

Mercredi soir, 2 493 patients étaient hospitalisés dans la région francilienne, dont 453 en réanimation. …

Laisser un commentaire