21/02/20
Accueil / Actualités / Faits divers / Coronavirus: l’épidémie s’aggrave sur le bateau de croisière Diamond Princess

Coronavirus: l’épidémie s’aggrave sur le bateau de croisière Diamond Princess

L’épidémie du nouveau coronavirus à bord du bateau de croisière Diamond Princess s’aggrave. Le nombre de cas a triplé, se chiffrant maintenant à 61 cas confirmés. Il s’agit donc de 41 nouveaux cas confirmés par les autorités sanitaires japonaises ce vendredi. Parmi ces nouveaux cas, il y aurait 5 Canadiens. 

Les passagers et le personnel du navire sont toujours en quarantaine, mais les autorités japonaises vont maintenant examiner davantage les personnes qui se trouvent à bord. Jusqu’à maintenant les tests se sont limités à ceux et celles qui présentaient des symptômes : 273 personnes ont été testées sur les 3 700 passagers et membres de l’équipage. Mais des tests pourraient aussi être passées à d’autres personnes, particulièrement les plus vulnérables comme les personnes âgées et toutes les personnes ayant été en contact avec les nouveaux cas de coronavirus. 

Le Diamond Princess est présentement accosté à Yokohama, près de Tokyo et tout indique que les personnes à bord pourraient rester en quarantaine, isolées dans leurs cabines, au moins jusqu’au 19 février. Les passagers qui n’ont pas accès à un hublot ou un balcon ont la permission de passer un peu de temps sur le pont. 

« Les responsables de la quarantaine exigent de vous que vous évitiez de former des groupes importants et que vous mainteniez entre vous une distance d’un mètre au moins lorsque vous discutez », a déclaré le capitaine du bateau dans une annonce diffusée sur le navire, vendredi matin.

« Nous exigeons que vous portiez au minimum des vêtements chauds, un chapeau et une écharpe si possible », a-t-il ajouté.

Tous les cas positif de coronavirus ont été évacués du bateau. L’un d’eux repose présentement dans un état critique. 

Plus de détails à venir.

A voir aussi

Vendée : Un cheval de course retrouvé mort et mutilé

Samedi 15 février, l’entraîneur Philippe Boutin a découvert son trotteur « Démon du Médoc » …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *