Accueil / Coronavirus / Coronavirus: les malades ayant perdu l’odorat pourraient ne le retrouver que d’ici 12 mois

Coronavirus: les malades ayant perdu l’odorat pourraient ne le retrouver que d’ici 12 mois

Une nouvelle étude européenne sur les patients atteints du Covid-19 révèle que les malades ayant été victimes d’une perte de goût et/ou d’odorat pourraient ne les recouvrer que dans une période allant de 15 jours à 12 mois.

Si la toux sèche, la fièvre ou l’extrême fatigue sont désormais des symptômes bien connus du coronavirus, les ORL alertent depuis quelques semaines sur d’autres symptômes, certes plus rares mais communs à de nombreux patients testés positifs au Covid-19: la perte de l’odorat et du goût.

Une nouvelle étude, réalisée par une trentaine d’ORL et de chercheurs de plusieurs hôpitaux d’Europe (dont l’hôpital Foch de Suresnes) et publiée ce mercredi, révèle que les patients présentant ces symptômes pourraient ne retrouver ces sens que dans les 12 mois suivants la maladie. 

Plus de 8 patients sur 10 concernés

Cette étude a été réalisée sur 417 patients (dont 63% de femmes, 37% d’hommes) testés positifs au Covid-19 en France, en Allemagne, en Italie, Espagne ou encore aux Etats-Unis. Tous présentaient une forme non-sévère de coronavirus. 

86% des personnes interrogées ont présenté des troubles partiels ou complets de l’odorat, et 88% des troubles du goûts. Dans 65% des cas, ces troubles sont survenus en même temps que l’apparition des autres symptômes, tandis qu’ils sont apparus a posteriori pour 23% des cas, et avant pour 12% des autres. De manière surprenante, l’étude révèle que les femmes sont nettement plus atteintes par cette anosmie que les hommes.

Dans 4 cas sur 10, un retour en 15 jours

Si 44% des patients ont récupéré leur odorat dans un délai de 15 jours, cela pourrait s’avérer plus long pour les 66% d’autres. Selon les médecins et chercheurs, ces patients pourraient ne retrouver leurs capacités olfactives que sur une période pouvant aller jusqu’à 12 mois suivant le début de l’apparition des symptômes du coronavirus, la récupération nerveuse étant un processus lent.

Enfin, les auteurs de l’étude recommandent aux personnes uniquement touchées par ces symptômes de se considérer comme potentiellement infectées par le Covid-19, de contacter un médecin, et donc de s’isoler pour une période minimale de 7 jours. Ceux-ci, qui contrindiquent l’utilisation de sprays nasaux et autres lavages de nez, précisent que l’anosmie et la dysgueusie devraient être officiellement ajoutées à la liste des autres symptômes de l’OMS. 

A voir aussi

COVID-19: 13.157 CAS ET 215 MORTS À L’HÔPITAL EN FRANCE EN 24H, LES ADMISSIONS EN RÉANIMATION STAGNENT

13.157 cas de Covid-19 supplémentaires ont été enregistréspar ailleurs, et le taux de positivité des …

Laisser un commentaire