Accueil / Coronavirus / Coronavirus : Plongée dans le coma lorsqu’elle a accouché, une femme rencontre enfin son bébé. (Vidéo)

Coronavirus : Plongée dans le coma lorsqu’elle a accouché, une femme rencontre enfin son bébé. (Vidéo)

NAISSANCE Elle s’en est sorti « miraculeusement » pour faire la connaissance de son quatrième enfant.

Tout est bien qui finit bien… Une femme de 36 ans atteinte du coronavirus dans la région de New York a rencontré mercredi pour la première fois le bébé auquel elle avait donné naissance onze jours plus tôt, plongée dans un coma artificiel, par une césarienne d’urgence.

Yanira Soriano a passé 11 jours intubée. Elle s’en est sorti « miraculeusement » pour faire la connaissance de son quatrième enfant, raconte le chef de service gynécologie-obstétrique de l’hôpital Southside de Bay Shore. « Nous ne savions pas si elle allait survivre. La plupart des patients sous respirateurs ne survivent pas », explique le médecin, Benjamin Schwartz.

Applaudie à sa sortie de l’hôpital

Son état s’est amélioré en quelques jours et c’est sous les applaudissements de dizaines de soignants émus aux larmes qu’elle est sortie mercredi de l’hôpital, dans un fauteuil roulant. Son mari, masqué comme elle, lui a alors tendu son petit garçon, Walter. Yanira était enceinte de huit mois quand elle a été contaminée, ainsi que son mari. Elle a été hospitalisée, mise sous oxygène, mais son état s’était vite détérioré.

Les médecins ont juste eu le temps de lui annoncer sa césarienne d’urgence, décidée de crainte que le manque d’oxygène ne mette le bébé en danger. « Mais tout s’est aggravé juste avant la césarienne et elle a été intubée. Elle n’était pas consciente quand son enfant est né », ajoute le docteur Schwartz.

Le petit Walter, légèrement prématuré, va bien. Transféré dans un hôpital pour enfants de New York le temps que sa mère guérisse, il a enfin pu être réuni mercredi soir avec toute sa famille.

A voir aussi

Covid-19 : Clermont-Ferrand, Dijon, Orléans… ces villes sous la menace du couvre-feu

Dans plusieurs métropoles, les indicateurs s’affolent. Clermont-Ferrand, Tours, ou encore Dijon pourraient basculer ce jeudi …

Laisser un commentaire