Accueil / Actualités / Société / Coronavirus : « Plus belle la vie » avait prédit sa propagation et « c’est très troublant »

Coronavirus : « Plus belle la vie » avait prédit sa propagation et « c’est très troublant »

Un an avant l’épidémie de coronavirus, la série a imaginé l’arrivée d’un malade venu d’Asie, provoquant la mise en quarantaine de plusieurs personnages du feuilleton.

Depuis 15 ans, Plus belle la vie essaye de coller au maximum à l’actualité pour refléter autant que possible la réalité. En mai 2012, le soir même de l’élection présidentielle, les acteurs évoquent l’arrivée au pouvoir de François Hollande. Après l’incendie de Notre-Dame, atterrés, les jeunes héros commentent en regardant des images de la catastrophe : « Vous vous rendez compte que c’est 900 ans d’histoire qui partent en fumée ? ».

Les attentats du 13 novembre 2015, la  mort de Johnny, l’effondrement des immeubles de la rue d’Aubagne, tout y passe… Ainsi habitués, les spectateurs ne seront donc peut-être pas surpris, quand, dans les prochains jours, les habitants du Mistral seront confrontés à un mystérieux virus… Rappelant très précisément le Coronavirus.

Mais pour une fois, la synchronisation n’est pas volontaire et ce n’est pas la série qui s’adapte. Triste coïncidence : cette fois-ci, c’est la réalité qui se calque sur la fiction.

Un scénario prémonitoire

Le hasard est plus que déconcertant : dans le scénario, un voyageur en provenance d’Asie est porteur d’un mystérieux virus. À Marseille, les héros sont mis en quarantaine et le respect des normes d’hygiène devient crucial.

« C’est très troublant » a confié à Europe 1 Pierre Monjanel, directeur de collection à France 3. Pourtant, personne n’avait rien vu venir. L’idée a été émise il y a plus d’un an, et le scénario, de Vincent Germain, validé en juin dernier. Même le tournage a eu lieu en janvier, avant que les premiers cas de contamination ne soient connus.

« On aime être en phase avec l’époque, mais là on se fait rattraper par l’actualité », a commenté la directrice des fictions de journée à France Télévisions, Sophie Gigon, au Parisien. « Cela nous met dans une situation complexe, ce n’était pas l’intention de départ. Si on avait su qu’un virus allait arriver, je ne suis pas sûre que nous l’aurions traité », a-t-elle ajouté.

Neuf épisodes du feuilleton à succès diffusé sur France 3 seront consacrés à ce mystérieux virus.

A voir aussi

Église : le pape François défend le droit à l’union civile des personnes homosexuelles

Dans un documentaire intitulé « Francesco », le Pape François se positionne en faveur de l’union civile …

Laisser un commentaire