Accueil / Actualités / France / Coronavirus. Un masque réutilisable jusqu’à 100 fois produit dans la région Auvergne Rhône Alpes.

Coronavirus. Un masque réutilisable jusqu’à 100 fois produit dans la région Auvergne Rhône Alpes.

Le CEA, acteur clef de la recherche technologique, a annoncé mardi 7 avril la production d’un masque de protection réutilisable 100 fois dans la région Auvergne Rhône Alpes.

Mardi 7 avril 2020le CEA – acteur majeur de la recherche, du développement et de l’innovation – a annoncé dans un communiqué la production au sein de la région Auvergne-Rhône-Alpes d’un masque de protection réutilisable pour lutter contre la crise liée au Covid-19. 

Un masque réutilisable jusqu’à 100 fois

« OCOV® », c’est ainsi que s’appelle le fameux masque. Une bonne nouvelle qui arrive en pleine période de crise sanitaire du coronavirus. 

Ce masque est économique, durable et peut être fabriqué en grande quantité. Réutilisable jusqu’à 100 fois grâce à ses cinq filtres lavables et interchangeables, son coût de revient est très compétitif, indique le communiqué.  

5 millions de masques d’ici fin juin

« Une présérie de 5 000 unités de cette première version est aujourd’hui en cours de fabrication » révèle  le CEA. Mais l’objectif est déjà fixé pour le mois de mai avec « une capacité de production d’1 million de masques par semaine ». 

Autrement dit, ceci donnera lieu à « une production dépassant 5 millions d’ici fin juin ». Une innovation économique et durable quand une telle production équivaut à « 500 millions de masques jetables actuels ». 

Ce sont 130 000 masques qui ont déjà été réservés par Michelin qui en offrira une partie aux Agences Régionales de Santé. 

À noter que chaque masque sera livré « avec 5 filtres utilisables environ 20 fois chacun ». 

Une PME de Lyon collabore au projet

Ce projet a pu voir le jour grâce à la contribution du CEA Grenoble qui a mis à disposition « ses infrastructures et ses moyens de recherche et d’essais ». 

Plusieurs équipes régionales se sont mobilisées aux côtés du CEA Grenoble et de Michelin après la création « d’un premier prototype ». Une mobilisation importante qui a permis l’industrialisation du masque, et ce « en moins de trois semaines ». 

La mise sur le marché du masque est confiée à une PME lyonnaise spécialisée dans les équipements de protection biologique, Ouvry

A voir aussi

Adama Traoré : la famille refuse d’être reçue par la ministre de la Justice

La garde des Sceaux souhaitait recevoir les proches d’Adama Traoré mercredi mais ces derniers refusent …

Laisser un commentaire