Accueil / Actualités / France / Couvre-feu : comment télécharger l’attestation de déplacement

Couvre-feu : comment télécharger l’attestation de déplacement

Le document sera nécessaire pour se déplacer chaque soir après 21 heures dans les zones concernées par le couvre-feu, à savoir l’Île-de-France et huit métropoles.

Quelques heures avant le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire ce vendredi soir à minuit et le début du couvre-feu à partir de 21 heures chaque soir, le gouvernement a mis en ligne sur son site l’attestation dérogatoire de déplacement – dont une version pour les déplacements professionnels -, en français mais aussi en anglais, et ce dans différents formats. Cliquez ici pour la télécharger.

Ce document avait été détaillé par le ministre de l’Intérieur jeudi après-midi. Il sera possible d’imprimer le document de son choix pour le remplir ou encore de rédiger sa propre attestation sur papier libre en s’inspirant du modèle officiel.

La version numérique sera disponible prochainement, indique le ministère de l’Intérieur.

Huit motifs sont autorisés :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d’une affection de longue durée et l’achat de médicaments
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant
  • Convocation judiciaire ou administrative
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative
  • Déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances
  • Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie

Ceux qui sortiraient sans attestation ou sans motif valable risquent une amende de 135 euros. En cas de double récidive (donc trois infractions), la peine encourue passe à six mois de prison et 3 750 euros d’amende.

A voir aussi

L’aide aux bénéficiaires du RSA versée le 27 novembre, 150 € pour plus de 1,3 million de jeunes

Face à une difficulté économique grandissante dans un contexte de crise liée au coronavirus, le …

Laisser un commentaire