Accueil / Coronavirus / Covid-19 : de nouveaux symptômes dermatologiques ?

Covid-19 : de nouveaux symptômes dermatologiques ?

Plusieurs dermatologues alertent sur l’apparition de lésions cutanées en lien avec le coronavirus.

Toux, fièvre, perte de goût… et urticaire? Les symptômes du Covid-19 pourraient encore s’élargir. Selon le syndicat des dermatologues et vénérologues, des lésions cutanées seraient observées chez certains patients atteints du virus. Les spécialistes appellent à un plus grand dépistage des patients porteurs de ces symptômes.

Elles seraient les signes visibles de la maladie : depuis plusieurs jours, les spécialistes de santé relèvent des cas de lésions d’urticaire chez des patients porteurs de symptômes du Covid-19. « Il y a des signes que l’on appelle para-viraux. Ils ne sont pas liés à un virus dans la peau, au contraire de l’herpès par exemple, mais ils sont visibles lors de maladies virales. Cela peut être des érythèmes, des petits boutons », explique Anne Grimaldi, dermatologue à Angers.

« En Lombardie ( NDLR : foyer de l’épidémie en Italie ), des dermatologues ont étudié 148 patients pour des cas de Covid. Ils ont retiré 60 d’entre eux qui suivaient un traitement médicamenteux – qui peut être responsable de rougeurs -, et sur les 88 restants, 18 personnes ont eu des manifestations cutanées », note la dermatologue.

Des signes bénins de la maladie

Récemment, des patients se plaignant de douleurs aux pieds et aux mains ont également appelé les dermatologues. « On constate en ce moment des « fausses » engelures, des apparitions de rougeurs qui peuvent être douloureuses », abonde Catherine Oliveres-Ghouti, membre du syndicat des dermatologues. « Nous avons un groupe WhatsApp avec 400 spécialistes qui nous font remonter des signes cutanés », poursuit-elle, appelant les personnes porteuses de ces symptômes à envoyer des photos dès l’apparition de douleurs ou de plaques.

Annick Barbaud, chef de service de dermatologie et Allergologie à l’Hôpital Tenon, à Paris, et membre de la Société française de dermatologie se veut plus prudente. « Il y a peu de manifestations cutanées dans cette maladie. Ce qu’il faudrait ce sont des biopsies et des sérologies. À l’hôpital Tenon nous ne sommes pas appelés pour ce genre de problèmes, et pourtant nous avons un beaucoup de cas graves. Dans tous les cas, c’est plutôt une forme bénigne de la maladie », rappelle-t-elle.

A voir aussi

Un reconfinement en France, cela ressemblerait à quoi ?

Alors que l’Allemagne a ordonné le reconfinement de plus de 600.000 personnes dans deux cantons, …

Laisser un commentaire