Accueil / Coronavirus / Covid-19 : des chercheurs identifient un anticorps capable de neutraliser l’infection.

Covid-19 : des chercheurs identifient un anticorps capable de neutraliser l’infection.

Un nouvel espoir dans la lutte contre le coronavirus. Selon un article publié ce lundi 4 mai dans la revue scientifique Nature, une équipe de chercheurs néerlandais vient d’identifier un anticorps monoclonal capable de neutraliser le virus SARS-CoV-2, responsable du Covid-19.

Une avancée majeure. Depuis l’épidémie de coronavirus de 2003, une équipe de scientifiques de l’Université d’Utrecht, du centre médical Erasme de Rotterdam, et l’entreprise pharmaceutique Harbour BioMed multiplient les recherches autour du SARS.

Leur travail pourrait enfin être récompensé et faire progresser la lutte contre le Covid-19. Ils viennent, en effet, d’identifier un anticorps monoclonal humain qui empêcherait le virus SARS-CoV-2 d’infecter de nouvelles cellules. Cette étude a été effectuée sur des espèces animales en laboratoire. Mais l’anticorps serait prêt pour une utilisation sur l’Homme. “Cette recherche s’appuie sur les travaux que nos groupes ont effectués dans le passé sur les anticorps ciblant le SARS-CoV qui sont apparus en 2002/2003.

En utilisant cette collection d’anticorps contre le SARS-CoV, nous avons identifié un anticorps qui neutralise également l’infection du SARS-CoV-2 dans les cellules cultivées”, a indiqué Berend-Jan Bosch, professeur agrégé, directeur de recherche à l’Université d’Utrecht et co-auteur principal de l’étude. Cet anticorps a le potentiel de modifier le cours de l’infection chez l’hôte infecté et de favoriser l’élimination du virus ou de protéger un individu non infecté qui est exposé au virus.

Une découverte importante qui pourrait non seulement servir dans la lutte contre le Covid-19, mais aussi prémunir de toutes les maladies liées aux coronavirus. “Cette caractéristique de neutralisation croisée de l’anticorps est très intéressante et suggère qu’il pourrait avoir un potentiel dans l’atténuation des maladies causées par les futurs coronavirus apparentés”, déclare Berend-Jan Bosh. Les chercheurs se montrent toutefois prudents.

“Beaucoup de travail est nécessaire pour évaluer si cet anticorps peut protéger ou réduire la gravité de la maladie chez l’Homme”, explique Docteur Jingsong Wang, fondateur et PDG de Harbour BioMed. Même si la route est encore longue avant de trouver un traitement et un vaccin contre le Covid-19, les chercheurs ont bon espoir sur l’efficacité de cet anticorps.

A voir aussi

Coronavirus en France : 5298 nouveaux cas enregistrés en 24h

La part de tests positifs continue d’augmenter ce lundi, se situant désormais à 5,9%, contre …

Laisser un commentaire