Accueil / Coronavirus / Covid-19. Faut-il s’inquiéter de la flambée des cas en Meurthe-et-Moselle ?

Covid-19. Faut-il s’inquiéter de la flambée des cas en Meurthe-et-Moselle ?

Avec 26 contaminations pour 100 000 habitants, le préfet craint un «relâchement». C’est surtout le nombre de diagnostics qui a augmenté, tempère un infectiologue.

C’est un chiffre qui dépasse de près de cinq fois la moyenne nationale. En Meurthe-et-Moselle, depuis le début du mois, le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de cas positifs au coronavirus rapporté à 100 000 habitants, atteint les 26,3 malades, alors que la moyenne nationale est aujourd’hui de 4,3.

Comme une quinzaine d’autres départements, parmi lesquels la Moselle voisine, le Nord et Mayotte (dans ces trois zones, le taux oscille entre 20 et 30), la Meurthe-et-Moselle a ainsi dépassé le seuil de vigilance, fixé à 10 par le ministère de la Santé.

La flambée de ce taux d’incidence, indicateur crucial pour déterminer si l’épidémie repart à la hausse, inquiète le préfet de Meurthe-et-Moselle, Éric Freysselinard. Il est à ce jour le seul des préfets concernés à avoir tiré la sonnette d’alarme et a appelé, mercredi, la population à la vigilance.

Parmi les explications avancées, le représentant de l’Etat mentionne la hausse du nombre de diagnostics, mais aussi « l’imprudence » et le « relâchement » de la population, alors que certains habitants se seraient retrouvés « dans des moments privés, fêtes des voisins, réunions familiales », sans forcément respecter les mesures barrière.

A voir aussi

Nouveau cluster à l’escadron de gendarmerie mobile de Tarbes avec 50 cas positifs

Un foyer épidémique important a été détecté au sein de l’escadron de gendarmerie mobile de …

Laisser un commentaire