Accueil / Coronavirus / Covid-19 : le nombre de patients hospitalisés baisse pour la première fois en France

Covid-19 : le nombre de patients hospitalisés baisse pour la première fois en France

Le léger mieux en hôpital semble se confirmer ce jeudi 16 avril 2020. Mais les scientifiques restent toutefois prudents sur l’évolution de l’épidémie sur le sol français.

La baisse du nombre d’hospitalisations dues au coronavirus en France, pour la première fois depuis le début du confinement entré jeudi dans son 31e jour, suscite l’espoir, à moins d’un mois de l’allègement des restrictions, sur lequel planent de nombreuses incertitudes.

Le milieu médical reste cependant prudent sur l’évolution de l’épidémie qui a fait 17 167 morts dans le pays depuis début mars, 10 643 à l’hôpital et 6 524 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux, sans compter les décès à domicile.

500 personnes de moins

Si le bilan dans les maisons de retraite ne faiblit pas, le léger mieux en hôpital semble se confirmer : le nombre de patients hospitalisés a diminué pour la première fois depuis début mars, avec 513 personnes de moins depuis mardi, même si près de 31 800 malades restent à l’hôpital.

Plus probant encore, le solde des entrées et sorties en réanimation – indicateur scruté par les spécialistes – est négatif depuis sept jours : 6 457 personnes nécessitaient des soins lourds dans ces services mercredi soir, soit 273 de moins que mardi.

La maladie a touché jusqu’au porte-avions français Charles de Gaulle dont plus d’un tiers des marins ont été testés positifs au Covid-19 depuis leur retour anticipé dimanche, selon un bilan encore provisoire.

« Du noir au gris foncé »

Le 11 mai, date de l’allègement du confinement annoncée par la président Emmanuel Macron, « on ne va pas passer du noir au blanc, on va passer du noir au gris foncé », a prévenu mercredi le président du Conseil scientifique du gouvernement devant la mission d’information de l’Assemblée sur le Covid-19.

« Il s’agit d’un continuum, il n’y aura pas un avant et un après. Il faut faire extrêmement attention à ça, sinon le virus peut repartir », a mis en garde le Pr Jean-François Delfraissy.

Les spécialistes ont encore du mal à anticiper la dynamique de l’épidémie, a relevé le Pr Renaud Piarroux, chef du service de parasitologie à la Pitié-Salpêtrière, à Paris. « Quand on regarde ce qui se passe en Italie, en confinement depuis dix jours de plus que nous, il reste encore une transmission très élevée », s’est-il inquiété sur France Inter.

Près de 18 millions de personnes à risque devront rester confinées, a prévenu le Pr Delfraissy devant la commission des lois du Sénat.

Pour le directeur général de la SantéJérôme Salomon, il faudra conserver « dans les semaines et les mois qui viennent ces mesures barrières, ces gestes assez peu naturels de distanciation physique et sociale, pour protéger en permanence les personnes les plus vulnérables ».

A voir aussi

Coronavirus en France : 396 décès à l’hôpital et 12459 contaminations en 24 heures

Quelque 3871 patients sont encore hospitalisés dans les services de réanimation. Par Le ParisienLe 27 novembre 2020 …

Laisser un commentaire