Accueil / Coronavirus / COVID-19: Trappes deux frères mécontents des mesures de confinement crachent au visage d’un policier

COVID-19: Trappes deux frères mécontents des mesures de confinement crachent au visage d’un policier

Les mesures de confinement très restrictives en France dérangent plusieurs citoyens. De nombreuses personnes en France ont défié les règles en se promenant dans les rues sans autorisation, malgré les directives d’Emmanuel Macron qui a martelé que les citoyens devaient prendre ces mesures au sérieux. 

Jeudi, vers 16 h 15, deux frères de 18 et 21 ans ont été interpellés place des Merisiers, juste devant le commissariat de Trappes, alors qu’ils n’avaient pas les autorisations nécessaires de déplacement. Frustrés , les deux frères ont frappé les policiers. « L’un d’eux a même craché au visage d’une fonctionnaire, avant de la pousser violemment, la faisant chuter », a révélé Le Parisien, ce vendredi. Il a réussi à se sauver, mais son frère a été maîtrisé grâce à l’utilisation d’un pistolet à impulsion électrique.

Lors de cet événement, trois policiers ont été blessés. Le deuxième jeune homme est revenu au commissariat de lui-même un peu plus tard et il a été interpellé sans incident. 

Vendredi matin, au moment d’écrire ces lignes, les deux jeunes hommes étaient toujours en garde à vue. 

Vers 17 heures, à Elancourt, un couple dans la trentaine a été surpris en train de se balader sans attestation de déplacement, avenue de Villepreux. Mais même s’ils ont été sensibilisés à la situation, ils ont été contrôlés à nouveau peu de temps après et ils n’ont pas échappé au PV. Le ton entre le couple et les policiers a monté. L’homme a insulté les fonctionnaires qui ont dû utiliser le pistolet à impulsion électrique pour maîtriser l’individu. La femme s’est interposée lors de l’arrestation et elle a aussi été placée en garde à vue pour outrage et rébellion. 

A voir aussi

Coronavirus : le plan Blanc déclenché dans les hôpitaux d’Ile-de-France

Mercredi soir, 2 493 patients étaient hospitalisés dans la région francilienne, dont 453 en réanimation. …

Laisser un commentaire