Accueil / Actualités / Faits divers / Cusset (03) : Quatorze mois de prison pour avoir jeté le chat contre les murs.

Cusset (03) : Quatorze mois de prison pour avoir jeté le chat contre les murs.

Un Cussetois de 48 ans était jugé, hier, au tribunal judiciaire de Cusset, pour des actes de cruauté envers un animal domestique.

C’est le chat de cet homme sous tutelle qui, pendant plus d’une heure, a été frappé et jeté contre les murs de l’appartement, le 9 janvier dernier.

Un appartement que l’homme quittait pour un autre. Et visiblement, il ne voulait pas de chat dans son nouveau logement. D’où ce déferlement de violence pour se débarrasser de la pauvre bête. 

La police alertée par les voisins

Les voisins ont alerté les policiers après avoir entendu des cris d’animal, mais aussi des chocs contre les murs.

À leur arrivée, les policiers avaient découvert le chat dans la cabine de douche, agonisant, ne pouvant pas tenir debout. Les fonctionnaires trouveront des traces de sang au sol mais aussi sur les murs, à un mètre de hauteur. Le prévenu avait alors dit aux policiers que le chat était « malade », et qu’il le laissait « mourir dans la douche ».

La version a changé au gré des auditions. « Le chat était énervé à cause du déménagement, j’ai voulu le mettre dans la douche, pour le calmer comme un gamin. »

Mais des citations qui font grincer des dents, le quadragénaire en a eu d’autres. 

« C’est comme un homme qui frappe une femme, ça ne se contrôle pas. »

Nombreux traumatismes 

La présidente du tribunal a listé les traumatismes dont souffrait l’animal quand il a été confié à un vétérinaire : déplacement de la mâchoire, fracture des crocs, hématomes buccaux, griffes arrachées, œdème à l’oreille, plus des problèmes respiratoires.

Son propriétaire a été condamné à 14 mois de prison, dont quatre avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans. Il a des obligations de soins, d’une hospitalisation à sa sortie de détention, et de formation ou de travail. Il a aussi une interdiction définitive de détenir un animal. La présidente du tribunal a ordonné son maintien en détention.

A voir aussi

Mort de George Floyd : les images, accablantes, des caméras des policiers dévoilées. (Vidéo)

C’est la première fois que ces images sont diffusées. Révélée par le Daily Mail, cette …

Laisser un commentaire