Accueil / Coronavirus / De nouveaux résultats d’étude encourageant !!! et nouvelles critiques à l’encontre du professeur Didier Raoult

De nouveaux résultats d’étude encourageant !!! et nouvelles critiques à l’encontre du professeur Didier Raoult

L’institut de recherche du professeur Raoult a publié le résumé d’une nouvelle étude vantant les mérites de l’hydroxychloroquine.

  • L’institut de recherche où officie le professeur Didier Raoult a publié le résumé d’une nouvelle étude vantant les mérites de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19. 
  • Cette pré-publication a été présentée jeudi à Emmanuel Macron lors de sa visite à l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée Infection. 
  • La méthodologie de cette étude a aussitôt suscité de nouvelles critiques du monde médical.

L’institut de recherche du professeur Didier Raoult à Marseille a mis en ligne le résumé d’une nouvelle étude vantant les mérites de l’hydroxychloroquine contre le coronavirus, dont la méthodologie a aussitôt suscité de nouvelles critiques du monde médical.

« L’hydroxychloroquine, associée à l’azithromycine, administrée immédiatement après le diagnostic, est un traitement sans danger et efficace contre le Covid-19 », affirme la conclusion de cette brève pré-publication, présentée jeudi à Emmanuel Macron lors de sa visite surprise à l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée Infection.

1.061 patients testés positifs au nouveau coronavirus ont reçu pendant « au moins trois jours » ce traitement promu par le spécialiste des maladies infectieuses. Après 10 jours, plus de neuf sur dix (91,7 %) avaient une charge virale nulle, c’est-à-dire qu’on ne trouvait plus de coronavirus dans leurs prélèvements, et cinq personnes (0,5 %) sont décédées, des patients de 74 à 95 ans.

Ce pourcentage est « significativement plus bas » que chez « les patients traités sous d’autres régimes à la fois à l’IHU et dans tous les hôpitaux publics marseillais », affirme ce résumé, qui précise aussi qu’« aucune toxicité cardiaque n’a été observée ». L’intégralité de l’étude n’est pas encore rendue publique.

Un homme dans un état critique après un traitement à la chloroquine

Pourtant, selon nos informations, un homme de 42 ans a été admis en réanimation à l’hôpital privé Jacques Cartier de Massy (Essonne), après avoir pris de la chloroquine. Testé positif au coronavirus mais ne présentant pas de symptômes graves, cet homme avait choisi de se soigner en prenant en automédication la substance qui fait aujourd’hui débat dans la communauté scientifique.

« Il est arrivé aux urgences en fibrillation ventriculaire. Quasiment en arrêt cardiaque, indique François Auquière, le directeur de l’hôpital. Il a été intubé, ventilé et admis en réanimation. Si j’en parle aujourd’hui, c’est pour alerter sur les dangers de la chloroquine. Ce n’est pas un médicament anodin. Il ne faut pas en prendre sans l’avis d’un médecin ! ».

A voir aussi

Coronavirus : ce dimanche 174 morts et 11.022 nouveaux cas confirmés en France

La France a franchi, ce dimanche, la barre des 55.000 décès depuis le début de …

Laisser un commentaire