Accueil / Actualités / France / Déconfinement : des réponses à vos (nombreuses) questions après les annonces du gouvernement

Déconfinement : des réponses à vos (nombreuses) questions après les annonces du gouvernement

Après deux mois de confinement pour endiguer l’épidémie de Covid-19, l’heure du déconfinement approche. Déplacements, travail, écoles, masques… Le gouvernement a levé une partie du voile sur sa stratégie, mais vos questions sont encore nombreuses. Voici nos réponses.

Masques, tests, isolement des malades, rentrée des classes, télétravail, déplacements, réouverture des commerces : le voile se lève peu à peu sur l’après-11 mai, occasionnant nombre de questionnements. Pour vous accompagner au mieux, la rédaction de Tuasvu.fr se mobilise pour vous répondre.

DÉPLACEMENTS

Pierre : « Je suis confiné chez mes parents à Lyon, puis-je rentrer chez moi à Paris ? »

Non. Au moins jusqu’au 2 juin, date de déclenchement d’une possible nouvelle étape de déconfinement, le lieu de confinement doit rester le même pour tous. Vous pouvez en changer si et seulement si votre autre logement se trouve dans un rayon de 100 km du lieu actuel. En étant à Lyon, vous ne pouvez donc pas rentrer à Paris pour ce motif. Les déplacements au-delà du seuil des 100 km ne sont autorisés que pour des motifs impérieux (familial et professionnel). Le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebarri a par ailleurs prévenu qu’il veillerait à un retour «ordonné» des Parisiens dans la capitale.

Mrabas : « Quels sont les critères concrets qui seront retenus pour déclarer une zone déconfinable le 11 mai ? »

À partir du 11 mai, les départements seront classés en deux couleurs : rouge et vert. Dans ceux en rouge, « le déconfinement [devra] prendre une forme plus stricte », a prévenu Édouard Philippe. Cela passera notamment par le maintien de la fermeture des parcs et des jardins et de certaines écoles, par exemple. Les trois critères qui seront pris en compte pour classer les départements sont : le taux de cas dans la population sur une période de sept jours, les capacités hospitalières régionales en réanimation, et le degré de préparation du système local de tests et de détection des chaînes de contamination.

Anaëlle : « Pourrons-nous déménager après le 11 mai, en sachant que je change de région et dépasse les 100 km autorisés ? »

Le déménagement des particuliers n’est pas interdit depuis la mise en place des règles du confinement depuis le 17 mars. Il est toutefois limité aux « déménagements qui ne peuvent être reportés ». Mais, à partir du 11 mai, le règlement va s’assouplir pour certains cas : en déménageant à moins de 100 km, vous n’aurez plus besoin d’attestation et pourrez procéder au changement de domicile de manière classique. L’aide de votre entourage sera même possible dans une limite de 10 personnes et dans le respect des gestes barrières.

« Munissez-vous d’une attestation sur l’honneur, que vous rédigez, expliquant que vous vous déplacez pour le motif d’un déménagement non reportable, dont vous précisez la date et les deux adresses de départ et de destination », précise le gouvernement. Ce dernier conseille également de prévenir les autorités locales (gendarmerie, police), près de votre future adresse, pour se renseigner sur de possibles restrictions spécifiques.

A voir aussi

Le couvre-feu dans 54 départements en France

La liste des territoires avec interdiction de sortir de chez soi après 21 heures (sauf …

Laisser un commentaire