Accueil / Coronavirus / Déconfinement : votre département est-il en vert, orange ou rouge ? Voici la deuxième carte provisoire

Déconfinement : votre département est-il en vert, orange ou rouge ? Voici la deuxième carte provisoire

Sans surprise, le quart nord-est du pays et l’Ile-de-France restent en zone rouge ce vendredi soir. La Haute-Corse, le Lot et le Cher sont eux sortis de cette catégorie, après la constatation d’erreurs de comptage.

La deuxième carte de France provisoire du déconfinement a été dévoilée ce vendredi soir. Plusieurs changements sont à signaler par rapport à la veille en raison d’erreurs dans le comptage de certaines données hospitalières.

En résumé, le quart nord-est du pays, l’Ile-de-France et Mayotte demeurent en rouge. Mais six départements ont vu leur code couleur changer :

Du rouge au vert : Haute-Corse, Lot.

Du rouge à l’orange : Cher.

De l’orange au vert : Calvados, Dordogne, Tarn.

Présenté chaque soir jusqu’à la carte de « synthèse » définitive du 7 mai, cet outil est censé donner un aperçu du niveau de déconfinement auquel les Français doivent s’attendre à partir du 11 mai.

Attention, l’Aisne, la Nièvre et l’Oise ne sont plus coloriés en rouge dans la première carte (circulation virus). Mais ils le restent dans la carte dite de « synthèse » ce vendredi soir, car ils restent en rouge sur la carte de la tension hospitalière.

Comment les départements sont départagés ?

Le premier critère, établi par le ministère de la Santé et Santé publique France, est « la proportion de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 ». Cet indicateur a été vivement critiqué depuis jeudi soir car, en raison d’erreurs de saisie de données, plusieurs départements, dont le Lot, le Cher et la Haute-Corse, ont été classés en rouge alors qu’ils font partie des territoires les plus épargnés par le coronavirus.

Le deuxième facteur est « la tension » des capacités hospitalières, évaluée au niveau régional. Il s’agira de voir, en fonction du taux d’utilisation des lits de réanimation et soins intensifs, « la capacité du système hospitalier à s’être remis de cette première vague », a précisé Edouard Philippe mercredi.

A voir aussi

Covid-19 : Clermont-Ferrand, Dijon, Orléans… ces villes sous la menace du couvre-feu

Dans plusieurs métropoles, les indicateurs s’affolent. Clermont-Ferrand, Tours, ou encore Dijon pourraient basculer ce jeudi …

Laisser un commentaire