Accueil / Actualités / France / Département vert ou rouge? Ce que l’on sait de la première carte publiée dès ce jeudi soir

Département vert ou rouge? Ce que l’on sait de la première carte publiée dès ce jeudi soir

Quels départements feront partie de la catégorie « verte », signe d’une moindre circulation du coronavirus et passeport pour un déconfinement plus large, à l’inverse des départements « rouge »?

Il y avait l’attestation. Et les masques. Il y aura une nouvelle obsession pour les Français confinés: la « carte de France du coronavirus » dès jeudi soir. 

Quels départements feront partie de la catégorie « verte », signe d’une moindre circulation du coronavirus et passeport pour un déconfinement plus large, à l’inverse des départements « rouge »?

La carte qui doit être dévoilée jeudi soir par le ministère de la Santé donnera de premières indications pour adapter le déconfinement « aux réalités locales » à partir du 11 mai. 

A quoi va ressembler la première carte?

Dès ce jeudi soir, les Français seront donc « rouges » ou verts ». Et pour savoir à quoi va ressembler la première carte, il faut se pencher sur les très fortes disparités entre les départements.

Ainsi, la Lozère, par exemple, un premier décès lié au Covid-19 est survenu mercredi. C’est le dernier département qui n’avait jusqu’ici enregistré officiellement aucun mort du virus, a annoncé la préfecture. Pourtant, depuis le début de l’épidémie, aucun patient n’avait été placé en réanimation. A l’inverse, Paris peine à descendre sous la barre des 500 patients.

Les régions de l’Ouest devraient être placées en vert assez largement, quant celle de l’Est devraient être en rouge.

L’Ile-de-France, elle, verra rouge. Trois départements devraient être en rouge: les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val d’Oise, départements qui connaissent une surmortalité exceptionnelle, selon la direction générale de la Santé.

« Il y a beaucoup d’habitants qui habitent en Seine-Saint-Denis qui vont travailler dans un autre département voisin. Comment imaginer que des gens qui travaillent soit dans un département qui serait classifié dans une autre couleur que le leur où les enfants ne reprendraient pas l’école? A l’évidence, sur toute l’Ile-de-France, il faut qu’il y ait une même classification. Il y a un spécificité régionale, au moins en Ile-de-France » plaide sur RMC Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis. 

Le Sud, où la situation reste particulièrement volatile selon les départements, sera plus bigarrée.   

Comment les départements seront départagés

Le premier critère pris en considération sera « le taux de cas nouveaux dans la population sur une période de sept jours », une des données qui permet d’évaluer si le coronavirus circule toujours activement.

Le deuxième facteur sera la tension des capacités hospitalières, évaluée au niveau régional. Il s’agira de voir, en fonction du taux d’utilisation des lits de réanimation et soins intensifs, « la capacité du système hospitalier à s’être remis de cette première vague », a précisé Edouard Philippe mercredi, au cours de la séance des questions au gouvernement.

Dernier paramètre pris en compte: le niveau de préparation de chaque territoire pour pouvoir tester toutes les patients présentant des symptômes et détecter les personnes ayant été en contact avec des cas confirmés de Covid – 20 à 25 en moyenne -, condition sine qua non pour éviter une reprise trop rapide de l’épidémie. 

Vert ou rouge, qu’est ce que cela changera concrètement?

Cette carte pourra ensuite évoluer tous les jours avant d’être « cristallisée » le 7 mai, chaque département étant alors fixé sur la catégorie « rouge » ou « verte » dans laquelle il sera classé après le 11 mai.  

Si le déconfinement prendra « une forme plus stricte » dans les départements classés « rouge », « il y a (…) une majorité d’obligations qui seront communes aux départements verts et aux départements rouge », a reconnu le Premier ministre mercredi. 

En revanche, les déplacements entre départements verts et rouges ne seront pas formellement interdits dans un rayon de 100 km, mais le ministre de la Santé conseille de les éviter au maximum. De toutes façons, chaque territoire pourra s’adapter au cas par cas: un maire et un préfet, même dans un département classé en vert, pourront par exemple interdire l’ouverture d’un marché.
 
Dans son discours de mardi, il a toutefois réservé le retour des élèves au collège, à partir du 18 mai, ainsi que la réouverture des parcs et jardins aux « départements où la circulation du virus est très faible ».
    
La couleur « rouge » ou « verte » servira aussi de guide aux autorités locales (préfectures, rectorats, maires, etc.) pour prendre leurs décisions, par exemple au sujet de la réouverture des écoles primaires, a-t-il précisé mercredi.

A voir aussi

Avant les annonces de Macron, la France se prépare à un reconfinement à « grande échelle »

Dans l’attente des annonces du président de la République Emmanuel Macron, ce mercredi 28 octobre …

Laisser un commentaire