Accueil / Animaux / Des dizaines de cétacés piégés sur des bancs de sable, une course contre la montre engagée pour les sauver. (Vidéo)

Des dizaines de cétacés piégés sur des bancs de sable, une course contre la montre engagée pour les sauver. (Vidéo)

Ces dauphins-pilotes se sont échoués dans des bancs de sable de la côte de Tasmanie, un endroit sauvage et peu peuplé.

Environ 90 globicéphales sont morts et 180 autres de ces cétacés sont toujours coincés dans une baie reculée de Tasmanie, dans le sud de l’Australie, selon les autorités qui ont lancé mardi une opération de sauvetage particulièrement difficile.

Les scientifiques ont précisé que deux importants groupes de ces mammifères marins, parfois appelés « dauphins-pilotes », s’étaient échoués sur des bancs de sable de Macquarie Harbour, une baie fermée par une passe étroite sur la côte ouest, sauvage et peu peuplée, de Tasmanie.

Des vidéos ont montré des mammifères se débattant pour échapper aux hauts-fonds. Des vedettes et semi-rigides de secouristes naviguaient autour pour tenter de les aider à se remettre à flot. Sur certaines photos, des secouristes en combinaison de plongée apparaissaient debout, de l’eau jusqu’à la taille, à quelques mètres des cétacés échoués.

Kris Carlyon, biologiste employé par le gouvernement, a indiqué qu’environ « un tiers » des animaux étaient morts lundi soir, et que sauver les globicéphales encore en vie serait un « défi » qui pourrait prendre plusieurs jours, d’autant que les approcher implique nécessairement d’utiliser un bateau.

ECHOUAGES FRÉQUENTS

Les échouages de mammifères marins sont relativement fréquents en Tasmanie, mais celui-ci est particulièrement préoccupant du fait du nombre important d’animaux concernés.

Une soixantaine de personnes, dont des employés de fermes aquacoles voisines, sont impliquées dans cette opération de sauvetage qui est compliqué par le froid, l’humidité et un régime de marées irrégulier.

M. Carlyon a indiqué que la plupart des globicéphales, qui sont partiellement sous l’eau, devraient pouvoir survivre plusieurs jours et que cette météo, désagréable pour l’homme, jouait cependant en faveur de ces mammifères marins.

A voir aussi

Les adoptions d’animaux en hausse : caprice ou projet réfléchi ?

Chiens et chats ont la cote en cette période de crise sanitaire. Les adoptions augmentent, …

Laisser un commentaire