Accueil / Actualités / Société / Elisa Pilarski enceinte dévorée par des chiens : le message émouvant de son compagnon.

Elisa Pilarski enceinte dévorée par des chiens : le message émouvant de son compagnon.

Un mois après le décès d’Elisa Pilarski, la blessure est toujours vive pour son compagnon. Il refait le scénario de cette journée où tout a basculé.

La blessure est toujours indescriptible. Un mois après le décès d’Elisa Pilarski, dont le corps a été retrouvé dans une forêt de l’Aisne, mordu par des chiens, son compagnon Christophe Ellul a tenu à lui rendre un nouvel hommage. Il a posté un message émouvant sur sa page Facebook, dans lequel il évoque notamment des regrets. C’est lui qui a découvert le corps de sa compagne le 16 novembre, après avoir reçu un coup de fil inquiétant de sa part, lui disant qu’elle était attaquée par une meute de chiens. Plusieurs semaines après le décès d’Elisa Pilarski, il fait part d’une douleur qui lui semble toujours insupportable. Dans son message, il s’adresse directement à sa compagne.

Femme enceinte dévorée : son compagnon « regrette » d’être parti travailler

« Voilà un mois qu’Enzo et toi n’êtes plus là mon cœur… Un mois que je regrette d’être parti travailler », écrit-il dès le départ. « J’aurais voulu être là pour te protéger, comme je te l’avais promis. Et même si je n’avais pu rien faire je serais au moins parti avec vous, nous serions réunis… », ajoute Christophe Ellul. Dans ce message, il revient également sur le mois difficile qu’il a vécu, alors qu’il attend toujours des réponses à ses interrogations sur le décès de son compagne : « Un mois que je pleure et que je fais des allers retours plusieurs fois par jour au cimetière, que j’allume des bougies devant les photos de toi, de nous. Je veux te faire revenir et communiquer avec toi, je te parle tous les jours, mais je n’ai aucune réponse ».

Voilà un mois qu'Enzo et toi n'êtes plus là mon coeur… Un mois que je regrette d'être parti travailler.J'aurais voulu…

Publiée par Ellul Christophe Lucien Joseph sur Dimanche 15 décembre 2019

Ce message posté sur Facebook est celui d’un homme qui se trouve désemparé, alors que sa vie s’est effondrée en seulement quelques heures. Lorsqu’elle a été tuée, Elisa Pilarski était enceinte de six mois et devait donner naissance à un petit Enzo. Le couple prévoyait également de s’installer dans le Béarn, d’où est originaire la jeune femme. A la fin de son message, Christophe Ellul écrit : « J’ai besoin de toi mon cœur, je suis perdu sans toi. Je te revois sourire, tu étais ma raison de vivre ». La seule chose qui le fait tenir est le combat qu’il mène pour connaître la vérité, comme il l’explique lui-même : « Je me battrai pour connaître la vérité mon cœur, pour toi, pour Enzo, pour ta maman« . « Mais rien ne vous fera revenir. Je dois vivre avec et c’est impossible. C’est au-dessus de mes forces. Je t’aime et je t’aimerai toujours », conclut-il.

Peu de temps après le drame, Christophe Ellul n’a pas hésité à s’exprimer et à raconter ce qu’il avait vu dans la forêt ce jour-là. Une version des événements qui est contredite par les chasseurs. Il est pourtant mis hors de cause par les enquêteurs.

A voir aussi

Juments mutilées : un appel à la vigilance lancé aux propriétaires d’équidés et aux riverains

Après la découverte d’une nouvelle jument mutilée dans le Jura, un appel à la vigilance …

Laisser un commentaire