Accueil / Actualités / Société / Elles ont survécu au cancer du sein et montrent comment elles se sont reconstruites grâce au tatouage

Elles ont survécu au cancer du sein et montrent comment elles se sont reconstruites grâce au tatouage

Nous sommes en octobre, le mois d’Octobre rose, qui cherche à inciter les femmes à aller davantage se faire dépister. Le cancer du sein touche une femme sur huit. Si les guérisons sont beaucoup plus nombreuses aujourd’hui grâce aux progrès de la médecine, se faire dépister tôt est fondamental.

Survivre à un cancer laisse souvent des séquelles bien plus importantes qu’une fatigue passagère. Certains d’entre nous portent dans leur chair les cicatrices de leurs batailles. C’est notamment le cas des survivantes du cancer du sein. 

Cette maladie est un véritable fléau autour duquel la société commence à se mobiliser mais sur laquelle il est très important de communiquer.

En effet, plus la ou les tumeurs sont détectées tôt, plus il y a des chances que la patiente puisse le vaincre. En octobre 2017, au cours du mois dédié à la sensibilisation au cancer du sein, la photographe Sophie Holland a présenté sur son compte Instagram des portraits de survivantes sous le hashtag #InkedForACause (Tatouée pour une raison en français).

En France, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes et son traitement passe souvent par une mastectomie. Cette opération consistant en l’ablation d’un ou des deux seins est extrêmement difficile à accepter et à surmonter pour de nombreuses patientes.

Les seins étant souvent présentés comme un symbole de la féminité et de la maternité et cette altération importante du corps suppose de se reconstruire tant physiquement que psychologiquement.

Pour beaucoup, la chirurgie réparatrice est une première étape pour se sentir plus à l’aise avec son corps. Et pour couvrir les cicatrices sur leur poitrine, certaines femmes choisissent d’arborer fièrement de magnifiques tatouages comme c’est le cas de ces formidables femmes que l’on peut voir en photos.

Les survivantes du cancer trouvent du réconfort dans ces tatouages. Des dessins souvent très féminins qui rend leur corps encore plus unique sans forcément être confrontées visuellement aux cicatrices.

Jennifer sur la photo ci-dessous a choisi un dessin très fin et doux pour mettre en valeur son buste tout en délicatesse. Elle est libérée du cancer depuis plus de 6 ans.

Les tatouages permettent à certaines femmes de retrouver confiance en elles. C’est souvent un traumatisme d’apprendre que l’on a un cancer et de subir une telle intervention qui a un impact évident sur notre corps. Le moral est essentiel, tout comme notre entourage.

A voir aussi

Église : le pape François défend le droit à l’union civile des personnes homosexuelles

Dans un documentaire intitulé « Francesco », le Pape François se positionne en faveur de l’union civile …

Laisser un commentaire