Accueil / Actualités / France / En Meurthe-et-Moselle, il écope de 1500 euros d’amende pour une boîte aux lettres

En Meurthe-et-Moselle, il écope de 1500 euros d’amende pour une boîte aux lettres

Considérant qu’elle empiète sur la voie publique, le maire d’Art-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle) a dressé une amende de 1500 euros à un administré.

Denis Laurain n’a pas l’intention de renoncer à une boîte aux lettres installée sur la façade de sa maison à Art-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle). Jean-Pierre Dessein, maire de la commune de 1300 âmes, fait preuve de la même obstination et demande son décrochage, inlassablement, depuis une décennie. Il considère que la boîte, conçue pour recevoir des colis, empiète exagérément et dangereusement sur le domaine public, en l’occurrence le trottoir de la rue Saint-Aignant, où Denis Laurain est domicilié.

Ce dernier a refusé l’installation, proposée par la Poste, d’une boîte Cidex (Courrier individuel à distribution exceptionnelle) au bout de sa rue, qu’il jugeait « peu pratique et source de ratés pour les colis ». Le premier magistrat est passé à la vitesse supérieure en dressant sur les lieux un PV de 5e classe à son administré, d’un montant de 1500 euros. Le haussement de ton serait dû à un incident survenu deux mois plus tôt. « Une gamine de 5 ou 6 ans s’est heurtée la tête contre la boîte aux lettres de M. Laurain », assure Jean-Pierre Dessein.

L’administré mis en cause, s’étonne, assure n’avoir reçu aucune plainte et dénonce un acharnement alors que « dans le vieux village, beaucoup de concitoyens sont dans mon cas sans subir les foudres de notre premier magistrat ». La boîte aux lettres ne serait, selon lui, que le prétexte à un règlement de compte politique : « Je me suis présenté deux fois contre monsieur le maire », précise ce militant socialiste et syndicaliste engagé. Un argument évacué par Jean-Pierre Dessein. « J’ai autre chose à faire qu’à mener une vendetta », évacue-t-il, tout en martelant : « Je ne lâcherai pas ! »

A voir aussi

Procès de Joël Le Scouarnec : 15 ans de réclusion criminelle requis

L’ancien chirurgien est jugé pour quatre viols et agressions sexuelles sur des fillettes. Le verdict …

Laisser un commentaire