Accueil / Actualités / Société / Fabriquer son propre gel hydroalcoolique : attention aux recettes douteuses. (Vidéo)

Fabriquer son propre gel hydroalcoolique : attention aux recettes douteuses. (Vidéo)

Face à l’épidémie de coronavirus, de nombreuses recettes publiées sur Internet proposent de concocter soi-même une solution hydroalcoolique. Celle, officielle, de l’OMS est à privilégier.

Alors que l’épidémie de coronavirus se propage dans le monde, les flacons de gel hydroalcoolique sont désormais une denrée rare ou hors de prix, raison pour laquelle le gouvernement français vient de prendre un décret encadrant leurs tarifs, désormais plafonnés à 2 € les 50 millilitres et 3 € les 100 millilitres dès ce vendredi. Tout distributeur, revendeur, pharmacien ou site Internet le proposant plus cher s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 7 500 €.

Sur Internet, plusieurs dizaines de vidéos ont récemment vu le jour pour proposer une alternative à l’achat : fabriquer soi-même sa solution. Certaines sont toutefois à prendre avec des pincettes : elles présentent des « recettes » artisanales aux ingrédients plus ou moins farfelus et des additifs, comme des huiles essentielles ou de l’aloe vera, qui se révèlent inutiles.

Attention oxydant puissant

Plutôt que de risquer de s’embarquer à fabriquer une potion douteuse, voire potentiellement dangereuse pour la santé, mieux vaut suivre non pas une vidéo choisie au hasard sur un réseau social mais le document mis en ligne lundi dernier par l’ Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Avec toutes les précautions qui s’imposent puisque le document, baptisé « Guide de production locale », est avant tout destiné aux professionnels de santé et pharmaciens, pour qu’ils puissent fabriquer pas moins de dix litres de produit.

Parmi les quatre ingrédients nécessaires à la fabrication d’une solution hydroalcoolique, l’un d’entre eux, le peroxyde d’hydrogène, peut être particulièrement nocif. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) précise d’ailleurs que cet « oxydant puissant » peut provoquer des combustions spontanées quand il est associé à d’autres produits comme des huiles, de la graisse mais aussi certains alcools.

La recette recommandée par l’Organisation mondiale de la santé

Si vous souhaitez vous lancer dans la formule conseillée, pour un litre, mélangez 833,3 ml d’éthanol (alcool à 90°), 14,5 ml de glycérol (ou glycérine) et 41,7 ml de peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée). Il faut y ajouter un litre d’eau bouillie refroidie. Les flacons remplis ne doivent pas être utilisés pendant les trois jours qui suivent.

En l’absence de gel hydroalcoolique, se laver très régulièrement les mains avec du savon reste la précaution la plus efficace pour se protéger de toute contamination au coronavirus. Là encore, l’OMS met à disposition des documents didactiques pour bien s’y prendre. Une vidéo, tournée il y a près de cinq ans en pleine épidémie d’Ebola, explique par exemple en détail les différents gestes à enchaîner pour permettre un nettoyage efficace des mains avec de l’eau et du savon.

A voir aussi

Covid-19 : Paris les bars seront fermés à partir de mardi

Les autorités tiennent une conférence de presse ce lundi matin. Si les restaurants pourront rester …

Laisser un commentaire