Accueil / Actualités / France / Face au risque du coronavirus en prison, Belloubet veut libérer 5000 détenus

Face au risque du coronavirus en prison, Belloubet veut libérer 5000 détenus

Ces derniers jours, les appels à libérer « massivement » et en « urgence » des détenus afin d’éviter une crise sanitaire et sécuritaire en prison se sont multipliés.

La garde des Sceaux Nicole Belloubet a annoncé lundi aux organisations syndicales du ministère de la Justice qu’elle visait la libération de 5000 détenus, afin de désengorger les prisons en cas de propagation du coronavirus, a-t-on appris de sources syndicales.

Cette estimation de la ministre a été confirmée par d’autres participants à la réunion qui s’est tenue par téléphone. Y participaient des représentants de magistrats, de greffiers, de surveillants et d’éducateurs. 

Les prisons françaises, qui souffrent de surpopulation chronique, comptent plus de 70 000 détenus pour quelque 61 000 places opérationnelles. 

Ceux qui doivent sortir dans moins de deux mois

Dans le cadre de la loi sur l’état d’urgence sanitaire, le ministère de la Justice a présenté aux organisations syndicales des ordonnances de simplification permettant ces libérations. Selon des sources proches du dossier, le ministère de la Justice a ciblé les détenus dont les reliquats de peine sont inférieurs à deux mois. 

 

A voir aussi

Rennes : crachats, insultes… dans les supermarchés, un confinement pire que le premier

Depuis fin octobre 2020, hôtesses de caisse, d’accueil, agents de sécurité subissent les foules qui …

Laisser un commentaire