Accueil / Actualités / Faits divers / Féminicide de Grande- Synthe en 2014 : l’Etat condamné pour «faute lourde».

Féminicide de Grande- Synthe en 2014 : l’Etat condamné pour «faute lourde».

L’Etat a été condamné pour « faute lourde » à verser 100 000 euros de dommages et intérêts à la famille d’une femme assassinée en 2014 à Grande-Synthe (Nord) par son ex-compagnon, contre lequel elle avait porté plainte.

Le tribunal judiciaire de Paris a estimé qu’une « faute » des services de police a mis « en position » l’ex-compagnon de la victime, abattue avec ses parents lors d’une course-poursuite en voiture le 4 août 2014, « de commettre les trois assassinats ».

C’est la soeur de la victime, Cathy Thomas, qui avait porté plainte contre l’Etat français pour « défaillances ». Selon elle, la dangerosité du meurtrier n’a pas été prise en considération et il aurait dû être incarcéré bien avant le drame : il ne respectait pas son contrôle judiciaire et il menaçait de mort son ex-compagne. L’homme s’est suicidé en détention avant son procès.

Le 4 août 2014, moins d’une dizaine de jours avant le procès qui l’attendait justement pour violences conjugales, Patrick Lemoine avait pris la voiture de son ex-femme Isabelle, qui était alors avec ses parents, en filature. Avant de les abattre tous les trois.

A voir aussi

Elle tente de faire passer plus de 1000 euros de courses en payant 88 centimes

Une cliente a essayé de passer en caisse avec plus de 1 000 euros de …

Laisser un commentaire