Accueil / Actualités / Société / Gallia assure qu’il n’y a pas eu d’insectes dans son lait en poudre

Gallia assure qu’il n’y a pas eu d’insectes dans son lait en poudre

Cet hiver, des couples de toute la France ont signalé la présence de vers dans le lait en poudre de leur bébé. La marque Gallia, visée par ces plaintes, a lancé une vaste enquête sur ses lignes de fabrication. Elle réfute la présence d’insectes dans son lait infantile.

De l’Ille-et-Vilaine aux Landes, en passant par le Puy-de-Dôme, la Loire ou la Provence. Cet hiver, plusieurs couples ont signalé à France Bleu la présence d’une larve dans le lait infantile Gallia qu’ils donnent à leur bébé. Des plaintes ont même été déposées.

100.000 boîtes testées en présence d’huissiers

A la suite de ces signalements, la marque a lancé des investigations dans ses usines. Dans un communiqué transmis à l’AFP, elle assure avoir fait analyser plus de 100.000 boîtes en présence d’huissiers. Neuf mille ont été tamisées. « Ces analyses n’ont révélé aucune présence d’insectes », détaille le Laboratoire Gallia.

Avec l’aide d’experts indépendants, la marque confirme que ni les matières premières utilisées, ni le processus de production « ne présentent de traces d’insectes ou de nuisibles ». En revanche, Gallia, ajoute que « l’état de quelques emballages ne répondait pas à 100% de notre cahier des charges » mais « aucun lien direct n’a été établi entre la présence éventuelle d’insectes et les écarts constatés. »

La protection des emballages renforcée

L’entreprise a décidé de renforcer la protection de ses emballages et notamment la languette d’ouverture. Gallia regrette par ailleurs que toutes les boîtes incriminées par les parents n’aient pas été envoyées. Selon Florent Lalanne, cité par l’AFP, dans « bon nombre de réclamations », les parents avaient pris des « agglomérats de poudre, des grumeaux » pour des vers.

A voir aussi

Juments mutilées : un appel à la vigilance lancé aux propriétaires d’équidés et aux riverains

Après la découverte d’une nouvelle jument mutilée dans le Jura, un appel à la vigilance …

Laisser un commentaire