Accueil / Actualités / Faits divers / Gironde : Un couple dénudés et tué à l’arme blanche près de Libourne.

Gironde : Un couple dénudés et tué à l’arme blanche près de Libourne.

Une femme de 50 ans et un homme de 58 ans ont été découverts dénudés, baignant dans une mare de sang chez eux à Izon, à une vingtaine de kilomètres de Bordeaux.

Un couple a été tué à l’arme blanche à son domicile, dimanche soir, à Izon (Gironde), à une vingtaine de kilomètres de Bordeaux.

C’est l’une des deux filles de ce couple de quinquagénaires qui a donné l’alerte, dimanche, aux alentours de 19 heures. Selon nos informations, la jeune femme, qui vit à Bordeaux, a retrouvé ses parents dénudés, gisant dans une mare de sang, côte à côte dans une chambre de leur pavillon.

De nombreuses plaies compatibles avec des coups de couteau ont été relevées sur les corps. « Des coups ont été portés à la gorge », confirme une source proche de l’enquête.

« Un couple très soudé »

Jean-Claude Muller, 58 ans, était artisan dans le secteur de l’électricité. En février, il avait monté une société à son nom. Son épouse, âgée de 50 ans, avait pour sa part un élevage familial de bouledogues français.

« Je n’ai pas dormi de la nuit, je suis très choquée », confie au Parisien une amie de Sylviane, éleveuse elle aussi de bouledogues français. Cette femme, qui avait acheté sa femelle à la quinquagénaire il y a deux ans, loue la « grande générosité » de la victime. « Sylviane avait le cœur sur la main. Elle formait un couple très soudé avec Jean-Claude. Ils étaient très famille », ajoute-t-elle.

La piste d’une dette d’argent étudiée

Le parquet de Bordeaux, compétent en matière criminelle, s’est saisi ce mardi matin de l’enquête de flagrance des chefs d’assassinats, initialement ouverte par le parquet de Libourne. Les investigations ont été confiées à la Section de recherches (SR) de Bordeaux-Bouliac.

Lundi, des experts de l’institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), sont arrivés en renfort depuis la région parisienne. L’autopsie doit être pratiquée ce mardi à l’Institut médico-légal (IML) du CHU de Pellegrin.

Le couple, qui devait fêter ses trente ans de mariage l’an prochain a-t-il fait une mauvaise rencontre ? A-t-il été la cible d’un règlement de comptes ? Si à ce stade, aucune piste n’est écartée, les enquêteurs ont pris connaissance d’au moins « une dette envers un ouvrier », nous confirme une source proche de l’enquête. Le procureur de la République de Bordeaux a prévu de communiquer sur le dossier mercredi en fin d’après-midi.

A voir aussi

Un caniche de 13 ans retrouvé dans un sac au fond d’une poubelle à Salon-de-Provence

Encore un acte de cruauté envers les animaux. Un caniche a été retrouvé en fin …

Laisser un commentaire