Accueil / Actualités / France / Haute-Loire (Ussel) : Onze chiens très dangereux capturés chez un septuagénaire « dépassé » par la situation.

Haute-Loire (Ussel) : Onze chiens très dangereux capturés chez un septuagénaire « dépassé » par la situation.

Vendredi dernier, neuf chiens jugés « dangereux » et deux chiots, ont été capturés au village d’Ussel, sur la commune du Brignon, chez un septuagénaire « dépassé » par la situation.

L’opération spectaculaire à laquelle ont participé des militaires(*), des membres de la SPA de Polignac ainsi qu’un vétérinaire, a brutalement mis fin aux nuisances en tout genre et à l’inquiétude qui régnait au sein du hameau depuis plusieurs mois.
Car les canidés, aux gabarits parfois imposants (type berger allemand), ne se contentaient pas d’aboyer à longueur de temps. Quand ils n’étaient pas dans la maison de leur maître (le rez-de-chaussée leur était visiblement dédié), les chiens « sautaient la clôture » de la propriété et divaguaient dans le village.
Rien de méchant à cela, si ce n’est que certains animaux se seraient montrés « menaçants » à plusieurs reprises.

« Ils attaquaient les gens, montraient leurs crocs ».

JÉRÔME BAY (le maire de la commune qui, l’été dernier, a reçu « des dizaines d’appels » d’habitants craignant la morsure)

« Ils n’en pouvaient plus ».

Suite aux plaintes, la municipalité a d’abord « discuté » avec le septuagénaire, lui a enjoint d’installer d’une clôture électrique autour de sa propriété, mais rien n’y a fait.

« J’ai donc pris un arrêté municipal en début d’année pour demander le placement des chiens en fourrière, car ils étaient devenus une menace pour la population, mais aussi pour leur maître ».

Dans la foulée, la SPA est intervenue pour tenter de récupérer les canidés, mais ses membres ont dû « laisser tomber l’opération. Ils étaient trop dangereux pour être capturés (en particulier, le mâle dominant) », résume Jérôme Bay.
Ce n’est qu’avec le soutien des militaires et d’un vétérinaire que l’intervention a pû aboutir, vendredi. Ce matin-là, quatre chiens ont dû être neutralisés à l’aide d’un pistolet muni de fléchettes anesthésiantes.
Tous ont été placés à la SPA de Polignac en vue d’être examinés. Les conclusions de leur analyse comportementale scelleront leur sort.

(*) Sont intervenus : les militaires de la communauté de brigades de Costaros, avec le soutien du Psig (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) d’Yssingeaux et le maître-chien de l’équipe cynophile d’Yssingeaux.

A voir aussi

COVID-19: LE GOUVERNEMENT ENVISAGE UN RECONFINEMENT NATIONAL POUR UN MOIS DÈS JEUDI MINUIT

Le reconfinement de la population française, qui doit être confirmé mercredi par l’exécutif, prendra effet …

Laisser un commentaire