Accueil / Animaux / Hauts-de-France: Abominable une caméra infiltrée montre le massacre de trois petits renards par des chasseurs.(Vidéo)

Hauts-de-France: Abominable une caméra infiltrée montre le massacre de trois petits renards par des chasseurs.(Vidéo)

Une association de protection des animaux dévoile une vidéo des pratiques de vénerie consistant à déterrer et tuer des blaireaux et des renards.

La vidéo, mise en ligne, jeudi, n’est pas passée inaperçue. On y voit un équipage de vénerie sous terre traquer des renards dans un terrier pour en sortir trois petits et les massacrer à coups de barre. Une pratique de chasse légale que l’association de défense des animaux, One Voice, souhaiterait voir disparaître.

« Les images ont été tournées dans les Hauts-de-France en avril », précise One Voice qui n’en dit pas plus sur les lieux exacts « pour préserver la sécurité des enquêteurs qui ont infiltré ce groupe pendant des mois ». Cette vidéo fait suite à un précédent reportage relatant la traque des blaireaux. Il y a une dizaine d’années, l’asso avait déjà filmé de l’intérieur les pratiques de chasse à courre pendant trois ans.

Achevés à coups de barre

L’année dernière, One Voice s’est donc penché sur la chasse aux renards et aux blaireaux, laquelle consiste à déterrer les animaux pour, très souvent, les abattre. Les images montrent les méthodes d’un groupe de chasseurs, accompagnés par deux enfants de 5 et 12 ans.

Après avoir repéré un terrier et creusé une tranchée, un des individus extrait violemment un premier renardeau avec une pince à pic. L’animal est achevé à coups de barre par un adulte après une tentative avortée de l’adolescent visiblement en apprentissage.

« Ce n’est pas représentatif »

Trois renardeaux subissent le même sort. Certains agonisent avant de mourir. La traque a duré six heures. « Nous attendions la reprise de la chasse au blaireau pour publier ces vidéos », explique Muriel Arnal, présidente de One Voice. Elle dénonce « la manière terrifiante dont ont été mis à mort ces trois renardeaux », et le fait que « les chasseurs ne respectent même pas la réglementation encadrant cette pratique ».

A voir aussi

Après des milliers d’abandons d’animaux cet été, la SPA lance le «mois de l’adoption»

L’association lance une opération spéciale ce lundi dans ses 62 refuges. Objectif : permettre aux …

Laisser un commentaire