Accueil / Actualités / Faits divers / Incendie d’Anglet : un mineur mis en examen

Incendie d’Anglet : un mineur mis en examen

Agé de 16 ans, un jeune homme a été mis en examen «pour destruction volontaire par incendie» de la forêt de Chiberta en plein centre d’Anglet.

Les premières constatations avaient mené à la conclusion que l’incendie d’Anglet, qui a ravagé 167 hectares d’une forêt des Pyrénées-Atlantiques, le 30 juillet, sans fort heureusement faire de victimes, était « d’origine humaine ». Ce vendredi, une personne avait été placée en garde à vue au commissariat de Bayonne. Il s’agissait un mineur de 16 ans. Il a été mis en examen « pour destruction volontaire par incendie » de la forêt de Chiberta en plein centre d’Anglet (Pyrénées-Atlantiques), a annoncé en fin d’après-midi le procureur de Bayonne.

Cet adolescent qui vivait dans un foyer et avait « une tendance avérée à la pyromanie, s’est vanté auprès de ses camarades d’en être l’auteur », a précisé le procureur. Ce spectaculaire incendie avait également détruit cinq maisons, sans faire de victimes.

De 5 à 7 ans de prison encourus

La semaine passée, Caroline Parizel, vice-procureur de Bayonne avait précisé à nos confrères de l’AFP qu’« il n’y a pas eu de foudre ou fil électrique qui aurait provoqué une étincelle » et concluait : « Ce qui veut dire qu’il y a eu une intervention de l’homme, mais ça peut être un mégot de cigarette, ou un tesson de bouteille qui aurait fait effet loupe. »

Les enquêteurs de la police judiciaire de Bayonne doivent notamment déterminer si le feu est d’origine criminelle ou non. Le parquet a rappelé samedi que « même en l’absence de caractère intentionnel », un individu responsable d’une destruction de forêt encourt de 5 à 7 ans d’emprisonnement et une amende de 100 000 euros.

A voir aussi

Seine-Saint-Denis : plus d’un millier de fêtards évacués d’une rave-party illégale à La Courneuve

Plus d’un millier de fêtards ont été évacués d’une fête non autorisée dans une zone …

Laisser un commentaire