Accueil / Insolite / Inde : ses proches débranchent le respirateur pour installer un climatiseur, le patient décède

Inde : ses proches débranchent le respirateur pour installer un climatiseur, le patient décède

Un homme âgé d’une quarantaine d’années a été involontairement tué par des membres de sa famille alors qu’il était hospitalisé à Kota (Inde). Ses proches ont en effet eu la mauvaise idée de débrancher son respirateur…. pour installer à la place un appareil de climatisation !

Une erreur qui coûte cher. Alors qu’ils étaient venu rendre visite à leur proche hospitalisé, plusieurs membres de la famille d’un Indien âgé de 40 ans ont directement provoqué le décès de ce dernier en débranchant le respirateur qui maintenait l’activité de ses poumons alors qu’il se trouvait dans un coma artificiel.

Le quadragénaire avait été admis au Maharao Bhim Singh Hospital de Kota (Inde) le 13 juin dernier, pour des soupçons de Covid-19, relate The Indian Express. Un test virologique avait finalement établi que l’individu n’était pas atteint, mais celui-ci souffrait tout de même de graves difficultés pulmonaires et fut placé sous respirateur.

Une chaleur étouffante

Deux jours après son arrivée, le patient avait été déplacé dans une unité d’isolement par mesure de sécurité, car un autre patient hospitalisé dans le même service avait été testé positif au coronavirus. C’est dans cette unité que ses proches sont venus le visiter il y a quelques jours.

Constatant qu’il faisait particulièrement chaud dans l’hôpital, et encore plus dans la pièce en question, plusieurs membres de la famille décidèrent d’aller acheter un climatiseur. Une fois l’objet en leur possession, ils cherchèrent une prise électrique libre pour le brancher dans la salle d’isolement, en vain.

L’hôpital ouvre une enquête

Ils décidèrent donc de libérer une prise en débranchant… le ventilateur qui apportait de l’oxygène à leur proche. Au bout d’une demi-heure, l’appareil privé d’alimentation s’arrêta, tout comme la respiration du patient. Plusieurs membres de la famille coururent alors prévenir les médecins.

Malgré des tentatives de réanimation, ceux-ci ne parvinrent cependant pas à sauver le malheureux. L’incident va maintenant faire l’objet d’une enquête interne de l’établissement. Cité par The Indian Express, le Dr Naveen Saxena, directeur de l’hôpital, a d’ores et déjà annoncé qu’une action juridique “sera engagée contre toute personne jugée responsable par le rapport d’enquête”.

A voir aussi

Dordogne : il fait exploser sa cuisine en voulant tuer une mouche

Un homme d’environ 80 ans a été brûlé à la main ce vendredi soir après …

Laisser un commentaire