Accueil / Actualités / Société / Intermarché annonce la vente de «90 millions de masques chirurgicaux à prix coûtant» dès le lundi 4 mai

Intermarché annonce la vente de «90 millions de masques chirurgicaux à prix coûtant» dès le lundi 4 mai

La grande distribution va commercialiser des masques dès le lundi 4 mai. Thierry Cotillard, président d’Intermarché et de Netto, nous explique en exclusivité comment ses magasins vont organiser cette vente.

Sacrée accélération. Alors que le déconfinement aura lieu, au moins dans certains départements, à partir du 11 mai, la grande distribution s’organise pour que les Français puissent disposer de masques. Dès le 4 mai, Intermarché mais aussi d’autres enseignes commenceront à commercialiser des masques grand public (en tissu et réutilisables), et « toutes (Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Match, Système U ) le feront à partir du 11 mai », a annoncé la secrétaire d’État à l’Économie Agnès Pannier-Runacher.

Ces masques coûteront « entre 2 et 3 euros pour ceux qui sont lavables et réutilisables, soit entre 10 et 30 centimes l’usage », a-t-elle précisé. Les masques papiers à usage unique seront pour leur part vendus à prix coûtant, à moins d’un euro. Chaque enseigne, enfin, devra garantir la « diffusion équitable et sereine » de ces équipements de protection, et notamment déterminer le nombre de masques possibles par achat.

Retour avec Thierry Cotillard, le patron d’Intermarché et de Netto, sur l’organisation mise en place dans ses enseignes, pour que les clients soient fournis au plus vite, en quantités suffisantes, et à moindre coût.

Intermarché et Netto vont distribuer 100 millions de masques chirurgicaux à compter du 4 mai. Comment cela va-t-il se passer concrètement ?

THIERRY COTILLARD. D’ores et déjà nous allons réserver 10 millions de ces masques à nos PME partenaires, fournisseurs, agriculteurs etc. avec qui nous travaillons. 3 millions seront distribués par nos adhérents au niveau local, et 7 millions au niveau national par le biais de l’Ania (NDLR Association nationale des industries alimentaires) et de la FEEF (NDLR Fédération des entreprises et entrepreneurs de France), qui représentent les entreprises. C’est notre façon de participer à la relance de l’économie.

Et pour les particuliers ?

Nous allons mettre à disposition de nos clients 90 millions de masques chirurgicaux à prix coûtant à partir du 4 mai, mais un système de réservation est mis en place dès ce mercredi 29 avril. Nous avons fait le choix de ne pas les vendre en rayons car cela serait difficilement gérable. Dès aujourd’hui, nos quelque 2 millions de clients possesseurs d’une carte de nos enseignes vont recevoir un mail leur demandant s’ils veulent profiter de cette offre. Si oui, ils recevront un bon de réservation à usage unique, et pourront venir retirer leur boîte de 50 masques sur des créneaux horaires définis à l’avance. Pour les autres, un système de réservation sera mis en place : dès le lundi 4 mai, ils pourront réserver des masques sur les sites Internet d’Intermarché et de Netto.

A voir aussi

Oui des Français vont perdre Internet à cause de la 5G

Patrick vit dans un petit hameau en Bourgogne. Il avait Internet de façon satisfaisante depuis …

Laisser un commentaire